En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

cdv logo  

Le Cercle des Voisins

Informe de l'atteinte à la dignité et aux droits humains que représente l’existence et le fonctionnement du «Centre de Rétention Administrative de Cornebarrieu», défend la libre circulation des personnes et dénonce le système mis en place pour l’expulsion des personnes privées de papiers.

Pour un monde sans barrières, un monde de paix et de respect !

Comment vivre en paix quand il existe dans nos pays démocratiques des prisons qui taisent leur nom ? Des prisons où des personnes privées de papiers subissent une obsession statistique au détriment du droit, autrement dit l’application quotidienne du racisme d’État, de sa politique du chiffre et de son mépris de l’humain.

A côté de l'aéroport international de Toulouse-Blagnac, à proximité d'entreprises de rayonnement mondial, existe un Centre de Rétention Administrative (CRA) où sont enfermées des personnes dont le seul tord est de ne pas avoir les bons papiers administratifs. C'est une prison pour étrangers.

Parfois dénoncées, ces personnes sont interpellées dans leur foyer, sur leur lieu de travail ou au hasard dans la rue. Ces personnes sont jugées sans témoins, sans droit à une préparation correcte de leur défense. La durée maximale de maintien en rétention est de 45 jours.

Depuis octobre 2015, de nombreux réfugiés sont arrêtés à Calais et la préfecture du Nord les envoie dans tous les CRA de France : Marseille, Toulouse, Metz, Nîmes, Lyon… à grands frais, par vols privés depuis l’aérodrome de Marck. Peu importe que des familles soient séparées, que des enfants restent seuls dans la jungle quand leur père est retenu à Cornebarrieu sans savoir pourquoi il est là, si loin des siens.

Si certains risquent la déportation vers un pays qu’ils ont fui, non sans raisons, d’autres peuvent être expulsés vers un autre pays d’Europe où leurs empreintes ont été enregistrées. La plupart ressortent du CRA libres mais sans avenir dans notre pays puisque sans réponse à leur demande d'accueil.

Les Centres de Rétention, pour la majorité des personnes privées de papiers ne sont que des machines à briser les liens, casser l’espoir, fracasser des vies, séparer des familles.

Chaque pays d’Europe a sa propre politique en matière de rétention, mais partout ce sont les droits élémentaires de chaque être humain qui sont bafoués. A nier ainsi les textes fondateurs qui ont fait de notre pays, un phare pour la liberté, l'égalité et la fraternité, la France perd de sa lumière. Elle n'est plus le pays que les réfugiés choisissent pour y trouver un asile.

Si comme nous, vous pensez que les Centres de Rétention sont des lieux de non-droit et que chaque être humain a droit au respect et à la dignité, rejoignez le Cercle des Voisins du CRA de Cornebarrieu

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA