En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

cdv logo  

Le Cercle des Voisins

Informe de l'atteinte à la dignité et aux droits humains que représente l’existence et le fonctionnement du «Centre de Rétention Administrative de Cornebarrieu», défend la libre circulation des personnes et dénonce le système mis en place pour l’expulsion des personnes privées de papiers.

 

A quoi ça sert ?

cdv logo
Réfléchissons un peu.

A deux pas de chez nous, le Centre de rétention Administrative de Cornebarrieu retient femmes, hommes et quelquefois enfants le temps d’un délai d’expulsion dans un pays avec lequel ils n’ont parfois plus aucun lien. Réduits à des criminels et déshumanisés, ils n’ont pourtant commis aucun délit qui mérite ce traitement.

L’administration française qui dit toujours appliquer les textes de loi parle de :

  • « placement en rétention » pour enfermement en prison
  • « éloignement » pour expulsion forcée

Le chiffre annuel de « pensionnaires forcés » de Cornebarrieu ne faiblit pas; pour 2015, il est de :   1 026 personnes, dont 180 femmes.
Sur ce millier de personnes, 500 environ ont été expulsées.

Nous, militants du Cercle des Voisins du CRA nous avons vu :

  • Des pères soutiens de famille arrêtés comme des malfrats, enfermés et expulsés
  • Des étudiants venus se former dans nos universités
  • Des touristes sud-américains voyageant à travers l’Europe
  • Des demandeurs d’asile géorgiens, arméniens, tchétchènes déboutés
  • Et même, une centaine de jeunes migrants pris dans la jungle de Calais et
    conduits à Cornebarrieu pour rien, car inexpulsables …
 
En 2015 le « CRA » de Cornebarrieu aura servi à quoi ?

Les Centres de Rétention Administrative ne servent qu’à créer de la souffrance, de l’incompréhension et du ressentiment envers la France. Enfermer c’est rendre invisible, c’est désigner comme indésirables, c’est criminaliser et parfois même fabriquer de l’irrégularité.

 
Et de quel droit peut-on imposer à une personne de vivre ici plutôt que là ?

« J’ai toujours dit qu’ériger des murs n’est pas une solution … Nous devons faire des ponts. Mais les ponts se font avec intelligence, ils se font par le dialogue, par l’intégration. Et pour cela, je comprends une certaine crainte. Mais fermer les frontières ne résout rien …. » (pape François, le 16 avril à son retour de Lesbos)

« Je pense que l’Europe …., doit rester fidèle, loyale, à ses principes fondateurs. J’entends souvent que l’arrivée d‘étrangers va affecter nos valeurs. Je pense que c’est le manque de solidarité qui va détruire nos valeurs. » (Filippo Grandi, Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Bruxelles le 15/02)

Les accords entre les Etats de l’espace Schengen pour soi-disant gérer les déplacements des réfugiés en imposant le retour forcé pour une partie d’entre eux, sont une atteinte à la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Lorsque les Etats prétendent trier et déplacer les personnes, cela se termine toujours très mal.

La seule solution : liberté de circulation pour tous !

 

Pour mieux nous connaitre : http://www.cercledesvoisins.org/
Ainsi que : http://www.clicsanspapiers.org/

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA