En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

cdv logo  

Le Cercle des Voisins

Informe de l'atteinte à la dignité et aux droits humains que représente l’existence et le fonctionnement du «Centre de Rétention Administrative de Cornebarrieu», défend la libre circulation des personnes et dénonce le système mis en place pour l’expulsion des personnes privées de papiers.

Au cours des neufs premiers mois de l'année, 533 581 personnes ont réussi à parvenir en Europe par la mer, selon l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Mais 2887 sont mortes noyées.

En apprenant périodiquement que les marines espagnoles, italiennes ou grecques ont pris en charge des migrants, on aime se rassurer en se disant que les Etats font ce qui est nécessaire pour porter secours en mer. Depuis un an, ce n'est malheureusement plus le cas.

Le 3 ocobre 2013, un naufrage près de Lampedusa île proche de la Sicile a fait 366 morts provoqué une profonde émotion, et les autorités italiennes ont déclenché une opération destinée à la fois à secourir les immigrants naufragés et à dissuader les passeurs. C'était l'opération Mare Nostrum. Son objectif : surveiller vingt-quatre heures sur vingt-quatre les eaux italiennes avec les moyens d'observation et de sauvetage nécessaires pour venir en aide à toute embarcation en difficulté. Les moyens militaires déployés pour l'opération ont été considérables. Plus de 100 000 personnes ont été repêchées par les marins italiens, mais l'Union Européenne a souhaité mettre fin à cette opération.

Le 27 août 2014, la suite est prise par l'agence pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures de l'Union Européenne: Frontex (frontières extérieures). Son programme, au budget beaucoup plus limité, est centré sur une mission de garde frontières: patrouiller dans les eaux territoriales italiennes, sans mandat ni équipement pour procéder à des opérations de recherche et sauvetage en haute mer.

Aujourd'hui, il n'y a plus de dispositif de recherche et de secours en haute mer. En 2015, 2608 personnes sont mortes entre la Tunisie, la Libye et l'Italie. C'est précisément dans cette zone qu'il est nécessaire qu'un bateau intervienne. C'est le projet commun de SOS Méditerranée et Médecins du Monde. Le bateau existe. Il reste à l'acheter. Le projet est très avancé. A ce jour 230 333 € ont récoltés via le site de financement participatif Ulule (qui a renoncé a prélevé sa commission habituelle de 8%). En allant sur le site de SOS Méditerranée vous trouverez les informations qui vous manquent et les moyens de contribuer au succès de cette opération.

http://sosmediterranee.org/?lang=fr

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA