En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

cdv logo  

Le Cercle des Voisins

Informe de l'atteinte à la dignité et aux droits humains que représente l’existence et le fonctionnement du «Centre de Rétention Administrative de Cornebarrieu», défend la libre circulation des personnes et dénonce le système mis en place pour l’expulsion des personnes privées de papiers.

NSAE | 04/05/2016

Par José Arregi

« Qu’as-tu fait de ton frère, Europe ? » te demande Dieu ou la Vie Bonne, comme il le demanda à Caïn. Écoute : « Le sang de tous les morts crie à ta porte, parce que tu la leur fermes. » Le sang de plus de 7000 en Méditerranée ces dernières années crie du fond de la terre et de la mer. Où sont les 10 000 enfants qui passèrent tes frontières l’an dernier et disparurent ? »

Implacable, tu déportes des réfugiés de Grèce en Turquie, déclarée maintenant « pays sûr » par décret, en échange d’obscurs arrangements et transactions. Enfants, femmes et hommes, êtres humains désespérés. Tu ne t’émeus même pas ? Tu crois résoudre le problème en déviant la route de ceux qui fuient et en augmentant tragiquement le nombre des noyés dans tes eaux du sud ? Les morts t’importent peu, ou tes morts seuls t’importent ?

Ne te cache pas derrière de confuses et mesquines distinctions entre migrants politiques et économiques, ou entre migrants et réfugiés. Ne fais pas appel à l’économie, toi qui as été si généreuse avec les banques en déroute, toi qui dépenses en armes et forces armées 3 000 millions de dollars par jour. N’évoque pas la sécurité, car tu ne pourras combattre le terrorisme sans tenir compte des causes qui sont à son origine ou des motifs qui l’alimentent. Où il y a la guerre, il y a la faim, où il y a la faim, il y a la guerre ou elle viendra. La faim est la pire des guerres, le pire terrorisme. Tes entreprises sont en guerre, tes bourses, tes banques, tes spéculateurs, tes paradis fiscaux et tes riches corrompus. Ceux qui arrivent d’Afghanistan, d’Irak ou de Syrie demandent asile et pain. Ceux qui arrivent d’Érythrée, de Somalie, du Niger, du Sénégal ou de Libye demandent pain et asile. Souviens-toi que tu as été migrant et réfugié dans et au-delà de tes propres frontières. Tu aurais accepté que l’on te demande ce que tu étais ? Ou crois-tu que les flux migratoires diminueront alors que la faim et la guerre ne disparaissent pas. Non, tu ne pourras les arrêter.

Réponds de ton histoire. Sois responsable de tes colonisations : l’Espagnole, la Française, la Britannique, la Portugaise, la Belge, l’Allemande. Tu demandas l’autorisation pour envahir des pays ? Qui conquit et exploita l’Afrique et traça ses frontières et provoqua une bonne partie de ses guerres ? Qui déstabilisa tout le Moyen- Orient ? Réponds de tes actions et omissions des dernières décades. Tu es responsable, avec les États-Unis, par action et par omission, des drames d’Afghanistan, Irak, Yémen, Syrie, Libye, Soudan, Pakistan, Somalie, Mali… et de la fuite de 25 millions de personnes. Regarde d’ où ils viennent, et pourquoi. Regarde leur visage, regarde- toi en eux. Tu es coresponsable de leur tragédie, dans beaucoup de cas plus responsable que personne. Ne te laisse pas envahir par les remords, mais réponds aujourd’hui. Ils sont tes frères.

Nous comprenons tous que la bonne volonté ne suffit pas, et que la planification sera nécessaire pour éviter le chaos. Mais ne mens pas. Tes plans correspondent à tes intérêts les plus égoïstes : tu ouvres tes frontières à des migrants ou des réfugiés quand tu en as besoin et tu les fermes quand tu n’en as pas besoin. Tu veux uniquement gagner et ne pas perdre, ou distribuer en aumône les petites miettes que tu as en trop. As-tu oublié que d’autres ont perdu pour t’aider quand tu en as eu besoin ? Oublies-tu ce que tu as fait perdre à tant de pays pour être le seul à gagner ? Oublies-tu avec quoi, aux dépens de qui, tu as construit ton bien-être, ton éducation et santé gratuites, ton confort, tes pensions. En l’oubliant, prétends-tu t’offrir au monde comme modèle de civilisation ? Toi qui as occupé et conquis des continents entiers, exterminant leurs gens et leurs cultures, les spoliant de leurs biens ? Tu n’as pas encore appris qu’à la longue tu peux gagner si seulement tout le monde gagne ?

Réponds de tes nobles principes – liberté, égalité, fraternité -, de tes sciences et de tes savoirs, de tes universités et parlements, de ta démocratie et de tes acquis sociaux, de tes déclarations et pratiques pionnières en matière des Droits de l’Homme.

Europe, ne nous fais pas honte d’être européens. N’oublie pas ton histoire, ne fuis pas ta responsabilité, ne perds pas ton âme.

Europe, ne t’enferme pas, ne tue pas, ne meurs pas.

Traduit de l’espagnol par Rose-Marie Barandiaran

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA