En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : Ligue des Droits de l'Homme - 17/07/2017

logo ldg midi pyrenees

Le 4 juillet 2017 est paru dans le journal Côté Toulouse un article sur l'accueil des mineurs étrangers à Toulouse. Cet article oppose les poins de vue du collectif "AutonoMIE", qui dénonce les pratiques en cours et ceux du directeur du DDAEOMIE, plateforme d'évaluation, en charge actuellement d'établir la minorité des jeunes et de les orienter.

Dans cet article, ce responsable dit que la Ligue des droits de l'Homme a "validé les méthodes de travail de la structure". La Ligue des droits de l'Homme affirme qu'il n'en est rien, n'ayant pas pour fonction de "valider" les pratiques d'une structure privée, mais de veiller à ce que les pouvoirs publics garantissent un accueil digne des mineurs non accompagnés en particulier et des migrants en général, dans le respect des conventions internationales.

La Ligue des droits de l'Homme souligne qu'il relève de la responsabilité des Conseils départementaux, dans le cadre de leur mission de protection de l'enfance, de garantir la prise en charge de mineurs isolés, en application des règles de droit en vigueur.
A cette occasion​, elle rappelle que l'article 47 du Code Civil pose comme faisant foi tout acte étranger d'état civil jusqu'à ce qu'on en montre l'inauthenticité et condamne le recours aux tests osseux, reconnus inefficaces.
Elle attend des pouvoirs publics le respect de ces principes.