En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

justiceLe juge du tribunal des comparutions immédiates a prononcé la relaxe de Mme Maryam Temersultanova aujourd'hui 28 octobre à 20h40 au terme d'une attente de 4he40 en salle d'audience.
Dans la salle, 4 membres du cercle des voisins, un représentant de la CGT sans papiers et les soutiens associatifs d'Albi.

Après avoir vu défiler les condamnations pour vols, violence, agression, le cas de cette dame avait quelque chose de totalement décalé, elle qui n'avait rien fait que de signifier son refus d'embarquer pour la Pologne.
Cette dame tchétchène a rejoint à Albi sa fille qui y vit depuis plusieurs années avec le statut de réfugié. Mme Temersultanova dont le mari a été assassiné, a fui la Tchétchénie avec son fils de 14 ans. Ce dernier est scolarisé à Albi. Maryam s'est vue refuser l'asile en France au motif qu'elle aurait demandé l'asile lors de son passage en Pologne. Assignée en résidence par la préfecture, elle et son fils sont arrêtés en préfecture et conduits au CRA de Cornebarrieu. Le fils est libéré et, malgré la cour d'appel qui ordonne la mise en liberté de Maryam, elle est présentée à l'avion le 26, signifie son refus d'embarquer; à ce moment elle est victime d'un malaise et le commandant de bord refuse l'embarquement de Maryam (elle souffre de troubles apparentés à de l'épilepsie); le procès verbal de la police parle d'un "malaise simulé".
"Libérée" mais toujours assignée à résidence le procureur décide de poursuivre cette dame.
Elle s'est donc présentée libre au tribunal des comparutions immédiates. La suite, vous la connaissez
Pour mémoire, un recours administratif a été déposé pour qu'elle puisse obtenir l'asile en France.

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA