En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Migrants' rights network | 04/02/2016

Les soutiens d'un homme qui a obtenu le statut de réfugié au Royaume-uni, Abdul Haroun, disent que le poursuivre pour avoir traversé à pied le Tunnel sous la Manche n'est pas dans l'intérêt général. Ils ont lancé une pétition appelant le Parquet de la couronne à abandonner les poursuites à son encontre, le procès devant commencer le 20 juin, pendant la Semaine des Réfugiés.

Abdul, qui a obtenu l'asile de la part du Home Office la veille de Noël l'an dernier, doit comparaître devant le tribunal de Canterbury pour avoir prétendument provoqué une obstruction à une locomotive ou wagon après qu'il ait marché à travers le Tunnel sous la Manche pendant presque 12 heures, dans une obscurité presque totale, échappant à des trains à grande vitesse, avant d'être arrêté par la police britannique près de la fin du Tunnel à Folkestone.

Ses soutiens disent qu'en raison du fait qu'il n'existe pas de routes sûres et légales pour que les personnes demandant l'asile entrent au Royaume-uni, le Parquet de la couronne le poursuit en réalité pour entrée irrégulière. Selon eux, à la fois la législation internationale et les lois britanniques disent que le Royaume-uni ne doit pas poursuivre les réfugiés pour entrée irrégulière.

Vous pouvez signer la pétition ici. »

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA