En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : France 3 Occitanie - Vincent Albinet - 2/11/2018

Les 130 personnes, dont 75 enfants, qui vivaient dans la rue depuis plusieurs semaines et qui occupent depuis mercredi matin un gymnase du centre de Toulouse réclament un logement

Ils ont passé leur première nuit dans le gymnase qu'ils occupent depuis mercredi matin au centre de Toulouse, dans le quartier de Saint-Sernin.

Plus de 130 personnes, dont 75 enfants, qui vivaient dans la rue depuis plusieurs semaines, soutenues par le DAL (Droit au Logement), la FCPE et la Ligue des Droits de l'Homme, réclament désormais un hébergement.
 
Ce groupe de personnes sans-abri comprend, selon François Piquemal, porte-parole du DAL-31, des demandeurs d'asile, des détenteurs de titres de séjour expulsés de leur logement ou encore des femmes avec 75 enfants qui vivaient à la rue, sous des tentes depuis plusieurs semaines.

"Le gymnase c'est mieux mais le but c'est d'avoir un hébergement digne. C'est ce qu'on attend de la préfecture et de la mairie", ajoute le responsable du DAL, alors que le gouvernement a présenté mercredi son plan hiver pour les sans-abri.

En attendant un rendez-vous avec la préfecture ou la mairie, qu'il espère rapide, François Piquemal a rendu hommage aux nombreux Toulousains venus faire des dons de couvertures ou de nourriture, parmi lesquels des volleyeurs venus s'entraîner dans le gymnase.

En vidéo, l'interview de François Piquemal :

 

Sollicitée par France 3, la préfecture n'a pas souhaité s'exprimer. Tandis que la mairie de Toulouse pose comme préalable à toute négociation l'évacuation du gymnase.

Voir le reportage de Yann Olivier d'Amontloir et de Jack Lévé : 

 

 

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA