En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

FAITS DIVERS - Victime d'un accident de travail que son employeur a voulu cacher, l'employé n'a pas pu être greffé à temps...

Un Bolivien sans papiers de 33 ans, vivant en Espagne, accuse son employeur d'avoir jeté son bras après un accident, révèle le site espagnol 20Minutos.es. 
 
Le 28 mai, Franns Rilles Melgar est, selon ses dires, victime d'un accident du travail dans la boulangerie industrielle où il travaille, près de Valence. Il perd son bras. Son employeur le force à nier qu'il s'agit d'un accident du travail, et le dépose à quelques mètres de l'hôpital.
 
Plus de 24 heures après, la police espagnole découvre le bras de l'homme, dans une poubelle de l'entreprise. Trop tard pour envisager une greffe.
 
L'employeur dément les faits. Il explique que l'employé «était ivre. Il est tombé dans la machine. Je l'avais déjà renvoyé, mais il était venu me supplier et je l'avais rembauché».  
 
Selon le syndicat Commissions Ouvrières, l'homme travaillait douze heures par jour, sept jours par semaine, pour un peu plus de 20 euros par jour. 







 

OR

 

L'article sur le site espagnol 20Minutos.es : 

http://www.20minutos.es/noticia/473337/0/sin-papeles/denuncia/amputacion/


Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA