En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Fermez les Centres de Rétention !

Face à la crise sanitaire, l’enfermement administratif des personnes étrangères doit immédiatement cesser

Les Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.)

 

Lire la lettre au Président      Signer la pétition

 

Personnes sans papiers méprisées, droits fondamentaux bafoués : Ne laissons pas faire !

 

Communiqué  du 19 juin 2009.

Par deux fois, le Préfet vient de montrer une volonté évidente de durcir les conditions faites aux personnes sans papiers de l'Isère :
- En ce qui concerne Yazid Zaour, jeune algérien travaillant en qualité d'auxiliaire de vie auprès d' Olivier Morel, professeur d'anglais au lycée Marie Curie d'Échirolles, lourdement handicapé en fauteuil : à sa demande de titre de séjour avec autorisation de travailler, il a donné la réponse suivante " Seule la fonction est importante, pas la personne qui l'occupe "... et a délivré une obligation à quitter le territoire français.

Montrant une insensibilité totale et apportant une réponse dégradante humainement face à une situation très particulière.

- En ce qui concerne  Rakib Sebti, Algérien, en France depuis 3 ans, dont la compagne, Carole, de nationalité française, va accoucher fin juillet de jumelles. 
Il a été arrêté le 4 juin lors d'un contrôle d'identité, transféré dans au Centre de rétention de Lyon Saint Exupéry, son OQTF a été ensuite validée par le Tribunal Administratif de Grenoble le 15 juin.  Malgré l'intervention de tous les soutiens auprès du Préfet, il a été expulsé au petit matin par avion en Algérie ce 19 juin. Il faut préciser que Rakib Sebti travaillait pour survivre et qu'il était membre actif du syndicat multiprofessionnel des travailleurs sans papiers CGT.
Nous dénonçons, ici, cette réponse inqualifiable du Préfet qui n'a, à aucun moment, tenu compte de sa situation familiale, et ce mépris absolu des droits humains les plus élémentaires et fondamentaux encore une fois réaffirmé.



Monsieur le Préfet a montré de plus un mépris total envers les soutiens aux personnes sans papiers prétendant ne pas savoir ce qu'il était advenu de Rakib Sebti.

La CGT, UD et Syndicat interprofessionnel CGT des sans-papiers, le CSRPA, le Collectif Isérois de Soutien aux sans-papiers et le RESF 38 ont été reçus ce jeudi 18 juin par ... le Directeur de la Sécurité Intérieure et de l'Ordre Public (!) . Après avoir argumenté, vigoureusement sur l'urgence, les nombreuses irrégularités commises, les aspects syndicaux, sociaux et humains de la famille Sebti, la délégation est sortie pour apprendre la nouvelle... par sa femme Carole : Rakib avait été expulsé par avion pour l'Algérie le matin même à 8H45. 
Depuis trois heures du matin, heure à laquelle il avait appelé sa femme pour dire qu'on l'emmenait vers Marseille, personne n'avait l'air de savoir où se trouvait M.Sebti ! 
Ses deux filles sont à naître le mois prochain ! 
Ici encore, aucune humanité mais des chiffres, des quotas, des vies brisées.

Monsieur le Préfet, nous, signataires de ce communiqué, vous le disons haut et fort, nous ferons tout pour le FAIRE REVENIR. 
Dans un contexte de plus en plus difficile pour les personnes sans-papiers dans notre Département, nous ne lâcherons pas prise et nous appelons au soutien de tous et toutes pour faire cesser ces ignominies.




En refusant une décision positive et humaine qui s'imposait à l'évidence pour ces deux étrangers, vous contrevenez gravement à l'article 8 de la Convention européenne des Droits de l'Homme, et en ce qui concerne Monsieur Rakib Sebti, bientôt père de deux enfants, vous bafouez la Convention internationale des Droits de l'enfant.

NOUS NE LAISSERONS PAS FAIRE, il ne doit pas y avoir de troisième fois.

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA