En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : La Dépêche - 12/7/2019

 l'essentiel Environ 700 migrants ont brièvement occupé le Panthéon pour demander un rendez-vous avec le Premier ministre Edouard Philippe et leur régularisation en France. Ils ont été évacués dans le calme en fin d'après-midi.

Plusieurs centaines de sans-papiers ont brièvement occupé le Panthéon ce vendredi après-midi pour réclamer leur régularisation et un rendez-vous avec le Premier ministre Edouard Philippe. Environ 700 migrants et leurs soutiens, selon les participants, avaient investi les lieux à la mi-journée, à l'initiative des collectifs "gilets noirs" et "La Chapelle debout", qui soutiennent les sans-papiers. Ce lieu emblématique de la République française a été évacué dans le calme vers 16h45 par une sortie située à l'arrière du bâtiment.

Les occupants patientaient ensuite à l'extérieur, encadrés par les forces de l'ordre, en scandant notamment "Gilets noirs, Gilets noirs" !" (nom d'un collectif de migrants vivant en foyer ou dans la rue en Ile-de-France, ndlr), "Qu'est-ce qu'on veut ? Des papiers !". 

 

Dans un communiqué diffusé en début d'après-midi, ils se présentaient comme "des sans-papiers, des sans-voix, des sans-visages pour la République française" et demandaient "papiers et logements pour toutes et tous". "On ne veut plus avoir à négocier avec le ministère de l'Intérieur et ses préfectures. On veut parler au Premier ministre Edouard Philippe, maintenant !", écrivent-ils.

"Beaucoup de gens vivent sans droit depuis des années. On occupe pour interpeller le Premier ministre pour une régularisation exceptionnelle. Il n'y a pas eu de régularisation exceptionnelle depuis la prise de pouvoir de Mitterrand (en 1981). Il est temps qu'il y en ait une", a expliqué Laurent, membre du collectif "Droits Devant !" venu les soutenir à l'extérieur du bâtiment. "Le Panthéon est un signe des grands hommes. Il y a à l'intérieur des symboles de la lutte contre l'esclavage. On se bat contre l'esclavage du troisième millénaire", a-t-il expliqué. 

Ces sans-papiers demandent leur régularisation en France.
Ces sans-papiers demandent leur régularisation en France. - Photo AFP

 

Le collectif "gilets noirs" mène régulièrement des actions coups de poing en soutien aux sans-papiers. 

En juin, ils avaient brièvement occupé le siège du groupe Elior, à la Défense, pour "dénoncer son business" réalisé avec des sans-papiers "non déclarés". En mai, ils avaient également investi le terminal 2F de l'aéroport de Roissy contre "la collaboration d'Air France" dans les expulsions. 

 
La Rédaction
 
 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA