En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.


Le Monde.fr | 22/12/09

Le président PS de la Région Centre a jugé mardi "problématique" le refus opposé par la mairie d'Orléans (UMP) au tournage d'un court-métrage mettant en scène l'interpellation d'un immigrant sans papiers dans la ville, et appelé à la "vigilance" sur la liberté d'expression.

"A l'heure où le débat sur l'identité nationale connaît de nombreux dérapages, il semble que certains élus sont mal à l'aise avec un sujet abordant les arrestations de sans-papiers", souligne François Bonneau dans un communiqué.

"La décision de la Ville d'Orléans est extrêmement problématique (...) Un film comme +Welcome+ (sur l'aide aux migrants à Calais, ndlr), récompensé par un prix du Parlement européen, aurait-il pu être tournée à Orléans ?", s'interroge l'élu.

Le scénario du court-métrage, dirigé par le cinéaste Ramzi Ben Sliman et financé entièrement par la région Centre à hauteur de 40.000 euros, raconte la défenestration d'un enfant sans papiers à la suite d'une interpellation et évoque le sentiment de culpabilité d'un policier.

L'équipe du film, arrivée vendredi à Orléans, s'est vu refuser par la municipalité les autorisations finales.

La directrice de production Sarah Coutausse, interrogée lundi par l'AFP, a estimé qu'il s'agissait de "censure", indiquant que la municipalité les avait "accusés de stigmatiser le quartier de Blossières", un quartier modeste d'Orléans.

"C'est un drame social (...) On ne tape pas sur du flic, au contraire ! Ce n'est pas un film polémique", avait-elle assuré.

De son côté, la municipalité se défend de toute censure : "La demande de tournage a été faite très tardivement, elle est parvenue vendredi après-midi à la préfecture. Or, nous sommes à deux jours avant Noël", a expliqué à l'AFP Véronique Matteoli, directrice de la communication de la ville.

 

 




Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA