En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : Courrier de l'atlas - Nadir Dendoune - 20/8/2019

Certaines ont la classe. La navigatrice allemande Pia Klemp a refusé ce mardi 20 août la médaille de la Ville de Paris.

En juillet dernier, la municipalité parisienne annonçait en grande pompe qu'elle allait remettre la médaille Grand Vermeil aux deux capitaines du bateau Sea-Watch 3, Carola Rackete et Pia Klemp, pour réaffirmer son "soutien aux femmes et hommes qui œuvrent au sauvetage des migrants au quotidien". Manque de pot pour la mairie de Paris, Pia Klemp a décliné !

"Madame Hidalgo, vous voulez me décorer pour mon action solidaire en mer Méditerranée, parce que nos équipages travaillent quotidiennement à sauver des migrants dans des conditions difficiles. Simultanément votre police vole les couvertures de gens contraints de vivre dans la rue, pendant que vous réprimez des manifestations et criminalisez des personnes qui défendent les droits des migrants et des demandeurs d’asile. Vous voulez me donner une médaille pour des actions que vous combattez à l’intérieur de vos propres remparts. Je suis sûre que vous ne serez pas surprise de me voir refuser votre médaille Grand Vermeil", a expliqué avec panache la navigatrice allemande, dans un communiqué rendu public ce mardi 20 août.

Avant de poursuivre : "Paris, je ne suis une humanitaire. Je ne suis pas là pour "aider". Je suis solidaire à tes côtés. Nous n’avons pas besoin de médailles. Nous n’avons pas besoin de pouvoirs décidant qui est un "héros" et qui est "illégal". En fait, il n’y a pas lieu de faire cela, car nous sommes tous égaux".

"Ce dont nous avons besoin, c’est de liberté et de droits. Il est temps de dénoncer les honneurs hypocrites et de combler le vide par la justice sociale. Il est temps que toutes les médailles soient lancées comme des fers de lance de la révolution! Papiers et logements pour toutes et tous ! Liberté de circulation et d'installation!", conclut-elle avec beauté.

 

 


Ajouter un Commentaire


rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA