En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : actu.fr - Arnaud Héroult - 17/9/2019

Maire de Lion-sur-Mer (Calvados), Dominique Régeard a été condamné par le tribunal administratif de Caen. Il avait hébergé des migrants dans un bâtiment de la commune.

Dominique Régeard, maire de Lion-sur-Mer près de Caen (Calvados) a été condamné par le tribunal administratif de Caen. Il l’a annoncé à son conseil municipal, lundi 16 septembre 2019. 
Dans son délibéré du 16 juillet 2019, le tribunal a annulé la décision prise par le maire, de mettre à disposition un hébergement de nuit pour les migrants de Ouistreham.

Lire aussi : A Lion-sur-Mer, ouverture d’un hébergement pour les migrants de Ouistreham

 

Du début de l’année 2019 au 21 avril 2019, un local de 10 places au-dessus de l’école, qui sert l’été à héberger les sauveteurs en mer, avait été ouvert pour les réfugiés qui stationnent à Ouistreham, à 7 km de Lion.
En mars 2019, une habitante de Lion-sur-Mer, opposée à cet accueil, avait saisi la justice. Le tribunal administratif de Caen a suivi la plaignante relevant que le maire n’avait pas sollicité le conseil municipal et n’avait pas établi une carence de l’État ni une situation d’urgence caractérisée.

Lire aussi : Hébergement de migrants près de Caen : une habitante de Lion-sur-Mer attaque le maire en justice

Le conseil soutient le maire

Si le sujet n’avait pas été voté par le conseil de Lion-sur-Mer, aucun élu ne s’était opposé à cette initiative prise « seulement pour des considérations humanitaires d’urgence », relève Dominique Régeard.
En conseil municipal, des élus de l’opposition ont même demandé au maire de reconduire cet hiver (2019-2012) l’accueil de nuit des migrants. « C’était remarquable », indique Alain Desmeulles, « l’accueil s’est bien passé. »
« J’ai eu beaucoup de soutien », répond Dominique Régeard.

 

Mais avant de proposer à nouveau le local pour les migrants, nous allons étudier les conséquences du jugement.


Ajouter un Commentaire


rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA