En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : Comité de soutien des Migrants de la Chapelle - David Torondel - 6/10/2019

Appel aux députés LREM pour rendre public le document de travail semble-t-il mensonger qu'ils ont reçu en préparation du débat sur l'immigration par les services de Matignon.

D'après Libération et le Figaro, les services de Matignon ont envoyé aux parlementaires LREM et Modem un "document préparatoire" de 25 pages, avant les débats sur la politique migratoire de la semaine prochaine.
C'est un document "interne", que semble avoir pu consulter seulement certains journalistes. Si l'article de Liberation est exact, il y a des erreurs factuelles dans ce document (plus de détails un peu plus bas).
SI JAMAIS CA SE CONFIRME, nous serions face à la situation suivante : un gouvernement qui en arrive même à MENTIR à ses propres députés, afin de les manipuler !
https://www.liberation.fr/…/immigration-l-executif-prepare-…
http://premium.lefigaro.fr/…/immigration-matignon-deblaie-l…

C'est evidemment à vérifier, et la seule manière de le faire, c'est de jouer la transparence : Gouvernement Édouard Philippe pouvez-vous diffuser publiquement ce document afin que les citoyens, qui ont élu les députés, puissent vérifier si les informations sur lesquelles vous basez votre politique sont objectives ou idéologiques, voire mensongères ?

En tant que citoyen, je fais la même demande directement à la députée LREM de ma circonscription : Annaïg Le Meur
Je demande également aux députés LREM et MODEM qui, à ma connaissance, sont dans une démarche objective et constructive s'ils peuvent nous fournir ce document, ou à minima nous indiquer si les informations données par Liberation sont exactes.
Erwan Balanant Jean Francois Cesarini Caroline Janvier Martine Wonner Monica Michel - Députée 16e Circo BDR Sandrine Mörch Mireille Clapot Aurélien Taché Hubert Julien-Laferrière Pierre-Alain Raphan, La République en Marche Jean François Mbaye Damien Adam Stéphane Buchou Fabien Gouttefarde, député de l'Eure Laurent Garcia député de Meurthe-et-Moselle Jean-Luc Lagleize

Les informations de Libé, via Dominique Albertini :
"Sont notamment pointés le taux d’acceptation de ces demandes (29 % en France en 2018, contre 22 % en Allemagne et 12 % en Italie)"

Sous-entendu : la France accorderait plus l'asile que les autres, notamment que l'Allemagne et l'Italie. Or, c'est faux, d'après les statistiques officielles de l'Union européenne, consultables ici pour 2018 :
https://ec.europa.eu/…/documents/2995521/9747540/3-25042019…
En 2018, le taux d'acceptation pour la France était de 28%, en Allemagne 42%, et en Italie 32%.
Des chiffres totalement différents de ceux annoncés.
(sur le premier semestre 2019, le taux d'acceptation pour la France est de 25,65%, en Allemagne 44,41%, et en Italie 18,54%
sources 2019 : https://tinyurl.com/y6swome7)

L'article de Liberation indique aussi : "L’exécutif n’exclut pas, notamment, de diminuer le montant de l’allocation pour demandeur d’asile (ADA), une aide versée aux personnes dont la demande a été enregistrée par l’Ofpra et dont les ressources sont inférieures au RSA. Variable selon la situation du bénéficiaire, son montant est de 14,20 euros par jour pour une personne seule hébergée : 53 % de plus que le dispositif équivalent en Allemagne, selon le document adressé aux députés."

Là aussi, il y a une erreur : le montant annoncé de 14,20€/jour est le montant pour un demandeur d'asile NON-HEBERGÉS.
Pour une personne seule hébergée, le montant journalier est de 6,80€/jour.

Il faut bien prendre conscience que cette allocation est LE SEUL moyen de subsistance des demandeurs d'asile. Seulement 40% des demandeurs d'asile se voient proposer un hébergement en centre d'accueil. Dans ces centres d'accueil ils doivent acheter leur nourriture. 6,80€/jour (204€/mois) est le montant journalier avec lequel ils doivent se nourrir et subvenir à tous leurs besoins, et c'est nettement insuffisant, ce qui les oblige à recourir aux associations humanitaires, restos du coeur, secours populaire et catholique, etc. Donc c'est déjà actuellement les associations qui palient les carences de l'état.
Pour les 40% de demandeurs d'asile qui ne sont pas hébergés, il faut être réaliste : ça n'est pas avec 426€ par mois que vous pouvez financer un logement et la nourriture.
Diminuer le montant de l'allocation pour demandeur d'asile n'aurait qu'une seule conséquence : les précariser encore plus, multiplier les campements et bidonvilles.

Quand à la comparaison avec l'Allemagne, elle semble pour le moins déformée.
Le détail des aides en Allemagne est consultable ici :
https://www.infomigrants.net/…/allemagne-le-mythe-du-demand…
et semblent être confirmées, sur le principe, ici : https://handbookgermany.de/…/r…/asylum/asylum-procedure.html

Il y est expliqué qu'un demandeur d'asile seul, non hebergé, touche 354€/mois, la différence n'est donc pas de 53% mais de 20%.
Concernant les demandeurs d'asile hébergés : ceux-ci touchent 135€, au lieu de 204€ en France. Cette fois la différence se rapproche de ce qui est annoncé, étant de 51%, mais... les demandeurs d'asile hébergés, en Allemagne, bénéficieraient aussi, selon l'article d'infomigrants,de la nourriture, soins, vetements... ce qui n'est pas le cas en France, la comparaison est donc totalement faussée.

Toutes ces infos, SI ELLES SONT CONFIRMÉES, démontreraient donc que le gouvernement se permet de mentir et manipuler les chiffres, y compris auprès de ses parlementaires.
J'espère me tromper, ou que c'est le journal Liberation qui se trompe.
LA SEULE FAÇON DE VÉRIFIER EST DONC QUE CE DOCUMENT SOIT RENDU PUBLIC.

 


Ajouter un Commentaire


rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA