En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.


Eric Feferberg AFP/Archives

 

Trois semaines après la découverte sur une plage corse de 123 Kurdes, le ministre de l'Immigration Éric Besson a annoncé la création prochaine d'une « zone d'attente spéciale ». « Notre législation n'est pas adaptée à l'arrivée brutale et massive sur nos côtes d'un grand nombre d'étrangers en situation irrégulière » a expliqué Éric Besson. Les 123 Kurdes avaient été sauvés de l'expulsion par les juges français. Une pilule difficile à accepter pour le ministre. Cette zone doit donc permettre « de les maintenir sous contrôle de l'administration pendant un délai suffisant pour examiner leur éventuelle demande d'asile ».

L'association France Terre d'Asile a qualifié cette initiative de « véritable atteinte à l'autorité judiciaire » et a dénoncé une « nouvelle louche de restrictions des droits des étrangers dans la marmite électorale ». Les Régionales en effet, ne sont plus très loin.



Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

IMPORTANT

L'inscription au bulletin hebdomadaire fonctionne à nouveau.
Pour vous inscrire, cliquez sur le bouton "Inscription au Bulletin" en haut à droite des pages.
Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.

Archive

Powered by mod LCA