En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

La Dépêche | 19/03/20

Social.La Préfecture a reconduit vers la Pologne un père et trois enfants. La mère est restée à Toulouse.


Mardi dernier à 17 heures, un père de famille originaire du Daghestan (une république de Russie) et ses trois enfants ont été interpellés à leur hôtel par la police nationale. Placés en garde à vue pendant cinq heures, puis emmenés en centre de rétention à Cornebarrieu dans la soirée, ils ont été reconduits vers la Pologne alors que la mère est restée à Toulouse.

Réseau et éducation sans frontière (RESF) et la Cimade dénoncent la procédure, n'hésitant pas à qualifier la façon dont la famille a été interpellée de « rafle ». C'est à la suite de convocations au service immigration de la préfecture que le père de famille a été arrêté. Pour Me Julien Brel, avocat en charge du dossier, « la préfecture est dans l'illégalité la plus totale. » L'avocat reproche à l'administration d'avoir renvoyé la famille sans avoir eu recours aux observations d'usage : « on se contrefiche des règles procédurales, le préfet est hors la loi. »

Me Julien Brel dénonce aussi que lors de l'interpellation, la responsable du bureau de l'immigration accompagnait les policiers municipaux. « C'est choquant et scandaleux. On est au-delà du zèle, il y a collusion entre l'administration et la police nationale. » De son côté, la préfecture estime avoir suivi la procédure habituelle. « Dans le cadre du protocole européen de Dublin qui concerne les demandes de droit d'asile, la préfecture est présente lors de l'interpellation pour notifier la mesure », explique-t-on.
Une manifestation est prévue par RESF devant la préfecture, mercredi 24 mars à 17 heures.












Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA