En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

LEMONDE.FR avec AFP | 04.05.10

 

L'Europe est une terre d'asile difficile à atteindre. Près des trois quarts des demandes d'asile présentées dans des pays de l'Union européenne en 2009 ont été rejetées, selon des données publiées mardi par l'Office européen des statistiques, Eurostat. La plupart des demandes provenaient de personnes en provenance d'Afghanistan, de Russie, de Somalie et du Kosovo.

En 2009, parmi les 229 500 demandes d'asile dans l'UE, 73 %  (soit 166 900) ont été rejetées, indique Eurostat. Seuls 12 % des demandeurs ont obtenu le statut de réfugié, 11 % se sont vus octroyer une "protection subsidiaire", un statut qui reconnaît l'existence de risques pour le demandeur dans son pays d'origine et qui empêche donc son expulsion. Enfin, 4 % des demandeurs d'asile ont reçu une autorisation de séjour pour des raisons humanitaires.

Le plus grand nombre de demandeurs d'asile a été enregistré en France (47 600), en Allemagne (31 800) et au Royaume-Uni (30 300), a précisé l'Office européen des statistiques. Sur les plus de 35 000 dossiers traités en France en 2009, plus de 30 000 ont fait l'objet d'un rejet. L'Allemagne a rejeté 17 000 demandes sur les quelque 27 000 qui lui étaient présentées. Seuls trois pays de l'UE sur 27 (Malte, le Portugal et la Slovaquie) ont pris plus de décisions positives que négatives concernant les demandes d'asile. Certains pays comme le Danemark ou les Pays-Bas ont pris presque autant de décisions positives que négatives.

 

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA