En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Fermez les Centres de Rétention !

Face à la crise sanitaire, l’enfermement administratif des personnes étrangères doit immédiatement cesser

Les Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.)

 

Lire la lettre au Président      Signer la pétition

 

LEMONDE.FR avec AFP | 14.05.10



Le comité de l'ONU contre la torture s'est déclaré préoccupé par le sort des demandeurs d'asile en France dans un rapport rendu public vendredi 14 mai. Le Comité "déplore le fait qu'il ait été saisi de plusieurs allégations documentées relatives au renvoi d'individus vers des pays ou ils risquaient d'être soumis à des actes de torture, peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants".

Le rapport rédigé par des experts indépendants en matière de droits de l'homme s'inquiète également "du fait que 22 % des demandes d'asile présentées en 2009 auraient été traitées sous la procédure dite 'prioritaire', qui n'offre pas de recours suspensif contre un refus initial de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides [Ofpra]". "Le demandeur peut donc être renvoyé vers un pays au sein duquel il risque la torture, et ce avant que la cour nationale du droit d'asile ait pu entendre sa demande de protection", souligne le rapport.

Le comité relève également que les demandeurs d'asile se trouvant dans un centre de rétention doivent présenter leur demande dans un délai de cinq jours. Or un tel délai ne permet pas aux demandeurs de "présenter un dossier crédible établissant un risque en cas de retour, ce qui implique, entre autres, la collecte d'éléments probants, de témoignages ou autres pièces dans leur pays d'origine". L'organisme de l'ONU recommande à l'Etat d'"accorder un délai adéquat, ainsi que toutes les garanties procédurales essentielles à toute personne retenue en centre de rétention administrative, et souhaitant déposer une demande d'asile".

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

petition2 Macron
«La santé est un droit universel. Signez pour que tout le monde puisse se protéger et être soigné du Coronavirus.»

M. Macron, votre gouvernement doit être la première barrière au coronavirus

Archive

Powered by mod LCA