En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.


Suite à l’affaire m’opposant à la préfecture de Haute Garonne concernant le refus de séjour et l’obligation à quitter le territoire français, le tribunal administratif de Toulouse a le 17 juin 2010 prononcé l’annulation totale de cet arrêté du 27 janvier 2010 au motif que le préfet de la Haute Garonne a commis une erreur manifeste d’appréciation quant au manque de réalité et de sérieux de mes études.
Ceci marque l’aboutissement de plusieurs mois de calvaire ou ma vie a été mise en suspens, ou ma liberté d’aller et venir a été perturbée ainsi que mon droit à étudier dans des conditions normales.
Je viens par ce petit message dire merci à tous ceux qui m’ont apporté tout au long de cette douloureuse épreuve, que ce soit les associations de défense de droits des étrangers (Clic sans papiers, Pastorale des Migrants, le Comité de Vigilance des Communautés Etrangères , la Maison du Gabon, AGATE, la Communauté Universitaire de la Faculté de Droit de Toulouse Capitole…), les bénévoles, les amis, les connaissances, la Communauté Gabonaise fortement mobilisée, ainsi que tous ceux qui se sont sentis de prés ou de loin touchés par mon histoire.
Je remercie tous ceux qui ont fait le déplacement le 3 juin 2010 au tribunal administratif de Toulouse. J’ai été touchée par votre soutien et votre marque de sympathie, cela m’a permis de rester debout.
Je remercie aussi les mains bienveillantes qui se sont penchées sur mon dossier et qui m’ont permis par la même occasion d’apprendre les contours non seulement du droit mais aussi de la justice administrative que je ne connaissais pas vraiment.
Un grand merci à tous ceux qui ont relayé par le canal de la presse (Radio Occitanie entre autre) et du net mon histoire, afin de toucher un maximum de personnes, votre aide m’a été précieuse.
Je tiens à rajouter que je reste lucide sur l’attitude du Service de l’Asile et du Contentieux de la Préfecture de la Haute-Garonne qui a l’habitude de ne pas appliquer les décisions de justice au mépris des droits fondamentaux des individus.
Je suis consciente que la préfecture de la Haute-Garonne non seulement n’hésitera à faire appel mais elle introduira aussi et rapidement auprès de la cour d’appel de Bordeaux une demande de sursis à exécution du jugement rendu par le tribunal administratif de Toulouse avec pour objectif de me laisser dans une situation de précarité et user de toutes les manoeuvres dolosives ou dilatoires pour ne pas me délivrer de titre de séjour.
Le combat continu donc, et nous devons plus que jamais marquer une vigilance et une détermination sans borne afin que les droits de chaque étranger soient respectés. Ceci n’est qu’une première étape, toutefois ma confiance en la justice et au droit est sortie renforcée.
Merci encore pour tout.
Marlène.










 

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre 2016.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA