En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : 94 citoyens - Florent Bascoul - 30/6/2020

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté ce lundi matin devant la préfecture de Créteil pour réclamer l’examen rapide des dossiers de régularisation de jeunes souhaitant poursuivre leurs études secondaires.

Le temps presse et le réseau éducation sans frontière (RESF) du Val-de-Marne s’inquiète pour l’avenir des lycéens sans-papiers qu’il accompagne dans ses démarches de régularisation. Impossible de s’inscrire à l’université à la rentrée de septembre sans demande d’admission exceptionnelle au séjour pour poursuite d’études. Or, l’obtention d’un rendez-vous dans les préfectures d’Île-de-France reste extrêmement difficile.

«A plusieurs reprises nous avons sollicité l’organisation d’un dépôt groupé de dossiers d’élèves demandant l’admission exceptionnelle au séjour. Nous en avons dénombré une cinquantaine dont la poursuite d’études, dans l’enseignement supérieur ou en apprentissage, ou dont l’entrée dans la vie active, sont conditionnées à l’obtention d’un titre de séjour. Pourtant leurs dossiers de demande de régularisation sont prêts», déplore Pablo Krasnopolski, responsable local de RESF.

Après deux mois à l’arrêt le service des étrangers rattrape son retard

Du côté de la préfecture, on rappelle que quatre à cinq réunions annuelles avec RESF permettent l’examen régulier d’une trentaine de dossiers de jeunes candidats au droit de séjour. «Nous sommes en train de reprendre l’activité du service des étrangers après deux mois sans réception du public. Nous devons recevoir les personnes qui avaient obtenu un rendez-vous pendant la période de confinement ainsi que les demandes de renouvellement dont l’échéance approche de façon à ne pas mettre en difficulté des employés. Nous sommes donc en train de résorber cette bosse», explique le cabinet du préfet.

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA