En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Image 4

Libé-Toulouse | 30/12/2010

 

 «Sors du silence: prends position, n'aie pas peur de revendiquer et défendre les droits de chacun...» Ce n'est pas un quelconque comité de sans-papiers qui s'exprime dans un tract de veille de manif. C'est le dernier appel du diocèse de Toulouse concernant les migrants. 

«Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers: pas cette société des sans-papiers, des expulsions, des soupçons à l'égard des immigrés...» Ce n'est pas un ami de l'Évêque qui écrit ces lignes. C'est Stéphane Hessel, à la première page de l'opuscule Indignez-vous déjà vendu à 500.000 exemplaires à travers tout le pays.

Les mots qui se croisent à ce point sont rarement le fait d'une simple coïncidence:

Qui organise une Fête des peuples au Parc des Expositions de Toulouse, le dimanche 16 janvier prochain dans le cadre de la journée mondiale du Migrant et du Réfugié, le diocèse dit percevoir «une grande aspiration des hommes et des femmes (...)» à un monde meilleur. Monde duquel l'étranger ne serait plus forcément exclu.

Selon le comité de pilotage de cette fête, la «proximité du centre de rétention de Cornebarrieu», la permanence des «cercles du silence» en ville pour dénoncer ce qui s'y passe, la multiplication des «situations de précarité», entre autres, seraient à l'origine de ce questionnement de chacun quant à ce monde doux aux uns et dur aux autres. 

«Sors du silence» est une autre façon d'appeler à protester tout haut contre ce qui dérange sa conscience. Le vieux résistant, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme et Ambassadeur de France appelle plus directement à s'indigner pour résister:

Le «motif de base de la Résistance, rappelle Stéphane Hessel, 93 ans, était l'indignation» (page 11). Et il voudrait que chacun s'indigne de «l'actuelle dictature internationale des marchés financiers» (p 12), de «la course au toujours plus» (p 13), des «crimes de l'armée israélienne» dans la bande de Gaza (p 17). Et du «traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers, aux Roms» (p 14).

Il s'est vendu quelque 3000 exemplaires de Indignez-vous en un seul trimestre dans la seule librairie Ombres Blanches à Toulouse, note son patron, Christian Torres. Lequel dit à LibéToulouse, ce jeudi 30 décembre, n'avoir «jamais vu ça».

Une fête diocésaine et un succès de librairie pour dire son refus du monde tel qu'il ne va pas. Il y a de la résistance des esprits dans l'air.

 

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre 2016.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA