En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

FR3 Nord Pas-de Calais | 21/02/2011

Par Gonzague VANDAMME  

Rigoberte MBah, la joueuse du club d'Hénin-Beaumont.

Rigoberte MBah,  joueuse du club d'Hénin Beaumont.

 

La joueuse camerounaise et sans papier a passé trois jours en centre de rétention. Elle reste menacée d'expulsion.

La cour d'appel de Douai a ordonné la remise en liberté de cette ancienne internationale, alors que le tribunal de Lille avait décidé hier son maintien en centre de rétention pour 15 jours. Une audience concernant l'arrêté de reconduite à la frontière de la jeune femme est prévue jeudi au tribunal administratif de Lille. 

L'avocate de la jeune joueuse camerounaise dénonce l'exploitation de sa cliente par le club d'Hénin Beaumont qui n'aurait fourni ni salaire, ni logement tout en la faisant jouer chaque semaine. La jeune Camerounaise ne bénéficie d'aucun contrat de travail avec son club, d'aucune rémunération et a été hébergée dans des logements de fortune selon son avocate, qui dénonce son "exploitation" digne d'un "esclavagisme moderne". Elle a d'ailleurs déposé plainte au parquet de Lille pour travail dissimulé. Le club réfute ces accusations.

 

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

IMPORTANT

L'inscription au bulletin hebdomadaire fonctionne à nouveau.
Pour vous inscrire, cliquez sur le bouton "Inscription au Bulletin" en haut à droite des pages.
Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.

Archive

Powered by mod LCA