En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Fermez les Centres de Rétention !

Face à la crise sanitaire, l’enfermement administratif des personnes étrangères doit immédiatement cesser

Les Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.)

 

Lire la lettre au Président      Signer la pétition

 

Source : InfoMigrants - La rédaction - 5/11/2020

En déplacement jeudi dans les Pyrénées, Emmanuel Macron a annoncé que les effectifs aux frontières françaises allaient être doublées dans un contexte marqué par la menace terroriste. Le chef de l’Etat espère aussi lutter ainsi contre l’immigration illégale.

Les forces françaises qui contrôlent les frontières du pays vont passer "de 2 400 à 4 800", pour lutter contre la menace terroriste, les trafics et l'immigration illégale, a annoncé jeudi 5 novembre le président français.

En déplacement à la frontière franco-espagnole, le chef de l’Etat a justifié ce doublement des effectifs par "l'intensification de la menace" terroriste après les récents attentats, dont celui de Nice.

Alors qu’il s’exprimait depuis le col du Perthus, où "quatre unités mobiles" sont "en cours de déploiement", Emmanuel Macron s'est également dit "favorable" à une refondation "en profondeur" des règles régissant l'espace Schengen de libre circulation en Europe, et à "un plus grand contrôle" des frontières.

"Je porterai en ce sens des premières propositions au Conseil" européen de décembre, pour "repenser l'organisation" de Schengen et "intensifier notre protection commune aux frontières avec une véritable police de sécurité aux frontières extérieures", a-t-il ajouté.

Cette refondation doit rendre l'espace Schengen "plus cohérent", pour qu'il "protège mieux ses frontières communes" et qu'il "articule mieux" les impératifs de responsabilité de protection de frontières et de "solidarité", et que "la charge ne soit pas qu'aux pays de première entrée".

"Pays d'arrivée secondaire"

"La France est un des principaux pays d'arrivée d'immigration secondaire", lorsque les migrants déboutés d'un pays tentent leur chance dans un autre en Europe, et "je souhaite profondément aussi qu'on change les règles du jeu", a-t-il dit.

Emmanuel Macron a également plaidé pour "intensifier" la lutte contre l'immigration clandestine et les réseaux de trafiquants "qui, de plus en plus souvent, sont liés aux réseaux terroristes".

"Nous prendrons les lois qui sont nécessaires, si elles correspondent à des besoins identifiés", a-t-il ajouté, mais la situation "ne justifie pas de changer la Constitution", a-t-il assuré, face à des pressions de responsables politiques de droite et d'extrême droite.

L'Espagne est l'une des principales portes d'entrée des immigrés clandestins en France, qui arrivent par la côte en provenance d'Afrique du Nord. Plus de 4 000 migrants ont été refusés ces trois derniers mois dans le département des Pyrénées-Orientales, soit le double de d'habitude, selon un responsable de la Police aux frontières (PAF). Une partie d'entre eux étaient des Algériens tentant d'entrer en France.

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

FB IMG 1602173167488On marche vers l’Élysée !

Des sans-papiers marcheront à partir du 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris en une grande manifestation le samedi 17 octobre.

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA