En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : Médiapart - Agence France-Presse - 26/11/2020

Le commissaire divisionnaire qui a fait un croche-pied à un migrant en marge de l’évacuation controversée de la place de la République à Paris lundi, a commis un « manquement par un usage disproportionné de la force », écrit l’IGPN, la « police des polices », dans un rapport rendu public jeudi.

e commissaire divisionnaire qui a fait un croche-pied à un migrant en marge de l’évacuation controversée de la place de la République à Paris lundi, a commis un « manquement par un usage disproportionné de la force », écrit l’IGPN, la « police des polices », dans un rapport rendu public jeudi.

« Ce commissaire qui fait ce croche-patte totalement injustifié, je prendrai des sanctions contre lui, je demande la réunion du conseil de discipline », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, invité du 20H00 de France 2, au même moment.

« L’action qui consistait à ralentir la progression d’un usager en prenant le risque de le blesser gravement par un croche-pied dans sa course, et alors que cet usager ne menaçait à ce moment ni les biens, ni les personnes, constitue un usage de la force qui ne pouvait se révéler conforme aux exigences de nécessité et de proportionnalité (...) », écrit l’inspection générale de la police nationale (IGPN) dans son rapport.

« Ainsi, en ayant fait, sans doute en une fraction de seconde, le choix de ce geste, il a commis un manquement par un usage disproportionné de la force », ajoute l’IGPN.

Gérald Darmanin avait demandé mardi à l’IGPN (la « police des polices ») de lui remettre un rapport sous 48H00«  sur les violences observées lors de l’évacuation, parmi lesquelles ce croche-pied.

S’agissant de l’enquête sur les coups qu’auraient reçus le journaliste du média en ligne Brut, Rémy Buisine, le rapport n’apporte pas de conclusion, les investigations n’étant pas terminées.

 »Des actes d’enquêtes restent à accomplir, des auditions, mais également la recherche et l’exploitation d’autres supports vidéos, notamment antérieurs à la scène afin de se prononcer sur d’éventuels manquements« , écrit l’IGPN dans son rapport de synthèse.

Elle note que  »le déroulé de l’action et sa chronologie tels qu’ils ressortent de ses (premières) auditions, ne sont ni corroborés ni infirmés par un témoin directement présent sur la scène ou par l’usager victime (le journaliste) qui n’a pas répondu aux sollicitations de l’IGPN« .

 »C’est évidemment faux, je reste à disposition des enquêteurs dans les plus brefs délais", a répondu Rémy Buisine, dans un tweet.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP). L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias. En savoir plus.

 

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA