En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source :Haitilibre - S/ HaïtiLibre - 6/12/2020

Lundi 7 décembre, les autorités de Guadeloupe se préparent à expulser en Haïti une trentaine de ressortissants haïtiens par vol spécialement affrété.

Plusieurs Associations franco-haïtienne de la Guadeloupe dont « Tet Kolé », « Lakay concept », la Fédération d’association franco-haïtienne, « Family Band » dénoncent une incompréhensible expulsion groupée soulignant que parmi ces haïtiens, se trouvent « des parents d’enfants français, des personnes malades, de futur parent, des personnes vivant en Guadeloupe depuis plusieurs années et de personnes arrivées en Guadeloupe avant leur majorité. Certain de ces ressortissants haïtiens viennent du Centre de Rétention Administratif des Abymes (CRA) https://www.icihaiti.com/article-32438-icihaiti-guadeloupe-le-consul-d-haiti-visite-nos-compatriotes-au-centre-de-retention-des-abymes.html Au sein d'Amnesty international Guadeloupe, de la Fédération de la ligue des droits de l’Homme Guadeloupe, ou encore de la Cimade, les sentiments de stupéfaction, d'indignation, de colère et de tristesse se confondent.

Ces association rappellent qu’en Haïti une crise politique et une situation de violence généralisée perdurent depuis des mois et que ces expulsions sont « en totale contradiction avec les recommandations du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, qui déconseille fortement de se rendre en Haïti ».

De son côté, la Préfecture de Guadeloupe, représentant local de l’autorité de l’État français, ne semble pas disposé à revenir sur sa décision. Dans un communiqué daté du vendredi 4 décembre 2020, elle justifie cette opération de reconduite dans leur pays d’origine des ressortissants haïtiens, dans le cadre de la lutte contre l'immigration irrégulière.

La préfecture précise [contrairement à ce que déclare les associations] que les expulsions vers Haïti, ne concernent « que des hommes isolés en situation migratoire irrégulière et se déroule dans le respect des règles de droits et procédures fixés en matière de lutte contre l’immigration irrégulière […] »

Selon la préfecture « cette opération se déroule sous le contrôle du juge administratif et du juge des libertés et de la détention. Pour ceux qui le souhaitent, la possibilité de solliciter une aide au retour, auprès de l'Office Français de l’immigration et de l’intégration (OFII), est proposée. Enfin, cette opération se réalise avec l’accord des autorités haïtiennes qui ont apporté toutes les garanties sanitaires ».

Lire aussi :
https://www.icihaiti.com/article-32438-icihaiti-guadeloupe-le-consul-d-haiti-visite-nos-compatriotes-au-centre-de-retention-des-abymes.html

 

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA