En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : Collectif migrants 83 - Communiqué - 17/12/2020

Le Collectif Migrants 83 a été informé par Mohamed S, un jeune réfugié soudanais, résidant à Toulon, du sort d'une embarcation qui se trouvait au large de la Libye le 9 février, avec 91 personnes à bord.

Commémoration virtuelle du naufrage du 9 février 2020

Des familles dont des membres étaient sur ce bateau l'ont contacté pour qu'il se renseigne sur ce qu'il est advenu de leurs proches. Il a reçu de ces familles des renseignements d'identification et des photos...

Ci-dessous les liens vers deux articles du site d'Info Migrants qui relatent ce dramatique événement, le premier du 10 février :

https://www.infomigrants.net/fr/post/22664/plus-de-150-personnes-secourues-en-mediterranee-par-l-aita-mari-au-large-de-la-libye

et le deuxième du 20 février :

https://www.infomigrants.net/fr/post/22892/mediterranee-ni-survivant-ni-depouille-le-drame-des-naufrages-invisibles

Lorsque le bateau en détresse a contacté Alarm phone (Plateforme non gouvernementale d'appel téléphonique de détresse en mer Méditerranée), l'ONG a immédiatement alerté les autorités italiennes, maltaises et libyennes, qui n'ont pas réagi.

En l'absence de tout signe de vie des occupants, et de réponse des autorités, le 17 février 2020, Alarm Phone a envoyé une lettre ouverte au RCC Malte, au MRCC Italie, aux autorités libyennes, à Frontex, au HCR, à l’OIM, à Moonbird et Aita Mari afin de demander des informations sur le naufrage potentiel d’un bateau pneumatique avec 91 personnes à bord, qui semble s’être produit le 9 février 2020. Alarm phone n'a reçu aucune réaction ou information des autorités compétentes des États et de l’UE.

A la fin du confinement, les familles se sont inquiétées de ne pas avoir de nouvelles de leurs proches, et ont contacté Alarm phone et Mohamed, dans l'espoir de les retrouver, mais aucune démarche n'a abouti.

Nous sommes en colère parce que le silence des autorités est intentionnel, tout comme la disparition des migrants en mer. Leur mort n’est pas un accident.

Les autorités européennes et libyennes étaient bien informées de la détresse des 91 personnes et elles auraient dû intervenir. Leur silence sur les événements est révélateur de leur refus d’assumer la responsabilité de ce qui s’est passé. Si tous ces individus ont perdu la vie, leur mort est une fois de plus le résultat des politiques migratoires européennes.

C'est pourquoi, le collectif migrants 83, en accord avec les familles des disparus, organise un événement commémoratif pour mettre en lumière ce naufrage qui autrement, comme beaucoup d'autres, resterait invisible.

La commémoration se déroulera en deux temps :

  • ·   Le mardi 9 février 2021, date du 1° anniversaire du naufrage, une exposition de rue sur les panneaux d'expression libre du centre-ville de Toulon, avec les noms et photos des disparus, accompagnés des messages d'Alarm phone décrivant en temps réel la situation de détresse, dont aucune autorité n'a tenu compte. Elle sera aussi l'occasion d'annoncer les événements du vendredi 19 février 2021.
  • ·   Le vendredi 19 février, un Cercle de Silence Exceptionnel  scénarisé consacré à la mémoire de ces 91 personnes disparues en Méditerranée dans la nuit du 9 février 2020.

Les familles et nous, souhaitons qu'un maximum d'organisations et de collectifs, s'associent à cette démarche afin d'en faire un événement national. Nous, les familles et le collectif migrants 83, comptons sur votre engagement à nos côtés, et tenons à votre disposition tous les éléments en notre possession.

Le collectif migrants 83

 

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA