En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

L'Humanité | 22/03/2012

 

Un homme a tenté de mettre fin à ses jours dans le CRA d’Hendaye. Un effet de la loi sur l’immigration, pointent les associations.

Un Algérien de trente-sept ans a tenté de mettre fin à ses jours en essayant de se pendre, mardi, dans le centre de rétention administratif (CRA) d’Hendaye (Pyrénées-Atlantiques). C’est une salariée de la Cimade, association qui fournit une aide juridique aux étrangers retenus, qui a découvert l’homme et l’a « dépendu » avec l’aide d’un retenu. Elle est très choquée. On n’en sait pas plus sur le parcours de cet homme hospitalisé. Mais pour les associations, sa tentative de suicide est significative de la dégradation des conditions de rétention, y compris dans des « petits » centres, jusqu’ici épargnés par de tels actes de détresse.

Ouvert en juin 2008, le centre de rétention d’Hendaye a une capacité de trente places. On est loin des usines à expulser d’Île-de-France comme le Mesnil-Amelot 2 (240 places) ou Vincennes (180 places). « Nous voyons clairement les effets de la dernière loi sur l’immigration, votée en juin dernier, qui augmente la durée de rétention jusqu’à quarante-cinq jours », explique Isabelle Larrouy, responsable régionale de la Cimade. D’autant que cette tentative de suicide intervient après plusieurs autres, notamment dans le centre de rétention de Nîmes (Gard). En août, un Roumain de quarante-cinq ans, Marius B., enfermé depuis treize jours, s’était donné la mort. En 2010, les cinq associations présentes en rétention avaient dénombré 57 tentatives de suicide. « L’incertitude quant à leur devenir et la privation de liberté en sont les causes principales », écrivaient-elles dans leur rapport annuel. François Hollande a déclaré que s’il était élu il interdirait l’enfermement des enfants en rétention et ramènerait la durée de cette rétention à trente-deux jours maximum. Jean-Luc Mélenchon propose, lui, tout bonnement la fermeture immédiate de ces centres.

 

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre 2016.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA