En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : France bleu - Anthony Michel - 11/02/2021

L'association de défense des réfugiés la Cimade dénonce un renvoi à la frontière illégal d'un jeune homme de 16 ans originaire de la Côte d'Ivoire.

La Cimade a rédigé un article sur son site internet pour dénoncer le renvoi à la frontière d'un jeune homme de 16 ans. Selon l'association de défense des réfugiés, ce jeune, originaire de Côte d'Ivoire aurait été arrêté après un contrôle de police à la gare de Bayonne le 3 février dernier.

Après avoir constaté qu'il était n'avait pas de papiers, les policiers auraient -selon l'association- décidé de renvoyer le jeune homme à Irun et de le remettre aux autorités espagnoles.

Sauf que dans l'acte administratif auquel a pu avoir accès la Cimade, la préfecture note bien la date de naissance du jeune homme, né en 2005, ce qui lui donnerait effectivement 16 ans, et pourtant décide de le renvoyer à la frontière. "Ils ne le remettent pas en cause, ils auraient pu, et à ce moment là contacter les services de l'aide sociale à l'enfance du département, ils ne l'ont pas fait, ils ont préféré s'affranchir de la loi et faire un renvoi illégal", dénonce Maite Etxeberri, juriste à la Cimade.

"C'est contraire à la loi française, espagnole et européenne", dénonce Maite Etxeberri juriste à la Cimade. 

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques que nous avons joint confirme qu'un jeune ivoirien a été "réadmis à la frontière espagnole  dans le cadre des accords de réadmission franco-espagnols signés à Malaga entre la République française et le Royaume d'Espagne relatifs à la réadmission des personnes en situation irrégulière". 

La préfecture ne fait pour autant aucunement allusion à l'âge du jeune homme, précisant tout de même que "la procédure mise en œuvre était conforme aux règles de droit en vigueur".

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA