En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : InfoMigrants - Leslie Carretero - 14/05/2021

Plus de 200 personnes se sont mobilisées spontanément, jeudi, à Glasgow, en Écosse, pour réclamer la libération de deux Indiens, interpellés quelques heures plus tôt par la police, en vue de leur expulsion. Après plusieurs heures de manifestation, les deux hommes ont été relâchés.

La mobilisation n'aura pas été vaine. Plus de 200 manifestants ont empêché, jeudi 13 mai, l'interpellation de deux étrangers vivant dans un quartier à majorité musulmane de Glasgow, en Écosse. Le matin même, ces deux personnes, originaires d'Inde, avaient été arrêtées à leur domicile en vue de leur expulsion.

Encadrés par un important dispositif policier, les habitants ont entouré toute la journée le fourgon des services d'immigration où se trouvaient les deux Indiens, scandant "Laissez nos voisins tranquilles, laissez-les partir". Un homme s'est même allongé sous la camionnette pour l'empêcher de démarrer.

Face à la foule déterminée, les autorités ont finalement cédé et ont libéré les deux Indiens. "Afin de garantir la sécurité, la santé publique et le bien-être des personnes impliquées dans cette arrestation et dans la manifestation", la police écossaise a annoncé dans un communiqué avoir "pris la décision opérationnelle de relâcher les hommes détenus par les services d'immigration britanniques et de les rendre pour le moment à leur communauté".

Plusieurs photos et vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent les deux hommes sortir de la camionnette blanche des services d'immigration, sous les acclamations de la foule. "Vous vous êtes trompés de ville", ont alors crié les manifestants en direction des forces de l'ordre.

"Désaccord" et "préoccupation" de la Première ministre écossaise

Plus tôt dans la journée, la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, également députée de la circonscription, avait pris la parole sur Twitter, se disant "profondément préoccupée par cette action du ministère de l'Intérieur, surtout aujourd'hui, au cœur d'une communauté qui célèbre l'Aïd". Après la libération des détenus, Nicola Sturgeon a de nouveau twitté, affirmant être "fière de représenter une circonscription et de diriger un pays qui accueille et montre son soutien aux demandeurs d'asile et aux réfugiés". 

C'est la deuxième action de ce genre menée par les services de l'immigration à Glasgow en un mois. Cette opération intervient alors que les autorités britanniques prévoient un durcissement de leur politique migratoire.

La Première ministre écossaise, en profond "désaccord" avec la politique d'asile du gouvernement britannique, qu'elle juge "épouvantable", a réclamé d'avoir la main sur sa propre politique d'immigration. Mais cette demande a été refusée par Westminster.

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA