En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : Médiapart - Agence France-Presse - 04/06/2021

Les forces de l’ordre françaises ont commencé vendredi matin une importante opération de démantèlement d’un camp de centaines de migrants installé ces dernières semaines à Calais, où se concentrent des migrants cherchant à rejoindre l’Angleterre, a annoncé la préfecture.

es forces de l’ordre françaises ont commencé vendredi matin une importante opération de démantèlement d’un camp de centaines de migrants installé ces dernières semaines à Calais, où se concentrent des migrants cherchant à rejoindre l’Angleterre, a annoncé la préfecture.

« Sur instruction du ministre de l’Intérieur et après décision de justice, une opération de mise à l’abri de migrants installés sans autorisation dans plusieurs hangars (...) à Calais (...) est en cours ce matin depuis 06H00 », a annoncé la préfecture dans un communiqué.

Selon les autorités, « plusieurs centaines » de migrants sont actuellement sur le site, dont « une trentaine d’enfants », une population qui a « considérablement augmenté ces dernières semaines ».

« Ces occupations ont généré des troubles graves à l’ordre public, à la tranquillité publique, en particulier pour les 50 familles riveraines résidant à proximité », ajoute la préfecture, évoquant un « problème croissant de salubrité publique ».

Quelque 300 policiers sont mobilisés pour cette opération, a indiqué à l’AFP une source policière.

« Sur mon instruction et à la suite d’une décision de justice, le @Prefet62 procède ce matin à l’évacuation d’un campement illicite à #Calais. Merci aux forces de l’ordre mobilisées et aux agents qui assurent leur mise à l’abri », a tweeté le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Mercredi, le président ex-LR des Hauts-de-France Xavier Bertrand, candidat aux régionales à sa propre succession et candidat déclaré de la droite pour la présidentielle, et la maire de Calais Natacha Bouchart avaient demandé au ministre de l’Intérieur le démantèlement de ce nouveau camp pour éviter la « reconstitution d’une jungle ».

Cette zone désaffectée située dans le sud-est de la ville avait été le théâtre de rixes dans la nuit de mardi à mercredi, impliquant « une trentaine de personnes » et entraînant l’intervention d’une cinquantaine de policiers et CRS, avaient-ils souligné.

Dans cette « mise à l’abri », les migrants évacués vendredi sont orientés dans des structures d’accueil, dans les Hauts-de-France (nord) ou ailleurs en France.

Cinq ans après le démantèlement de la « Jungle », vastes campements qui ont rassemblé jusqu’à 10.000 personnes, les autorités évacuent régulièrement des campements à Calais où des centaines de migrants continuent d’affluer dans l’espoir de traverser la Manche et rejoindre l’Angleterre.

Mais les associations y voient une politique « incohérente » et dénoncent le manque de solution pérenne.

« De toute façon les personnes se déplacent, elles vont ailleurs. C’est un parcours sans fin. On ne comprend pas pourquoi cette politique continue, tout le monde tourne en rond: les exilés, les autorités et les associations », a réagi auprès de l’AFP François Guennoc, président de l’Auberge des migrants.

Selon lui, environ « 1.500 personnes se trouvent actuellement à Calais » dont « 800 dans ce camp ».

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP).

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA