En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

La Cimade | 18/10/2013

Le gouvernement poursuit une politique de démantèlement des familles

Aujourd’hui, cinq pères de familles sont enfermés au centre de rétention administrative de Cornebarrieu. Ce ne sont pas moins de huit enfants qui pourraient se retrouver sans papa du jour au lendemain.

Certains sont là depuis une dizaine d’année, paient leurs impôts, d’autres ont une promesse d’embauche ou encore un contrat de travail. Leur point commun : des enfants, âgés de 10 jours à quatre ans. Qu’ils vivent en couple ou séparés, ils participent tous activement à leur éducation et à leur entretien.

Mais qu’ont-ils fait de si grave pour se voir enfermés et peut-être expulsés loin des leurs ?

Un papier manquant, mais qui pourrait entraîner le démantèlement de leur famille. Ce fameux titre de séjour qu’ils n’ont pas encore obtenu ou que les préfets s’obstinent à leur refuser alors que toute leur famille est là.

Après l’arrestation d’une adolescente en pleine sortie scolaire dans le Doubs, le gouvernement semble aujourd’hui pleinement assumer une politique inhumaine puisque les premières victimes sont des enfants privés de leurs pères.

La Cimade ne dénonce pas simplement les pratiques mises en oeuvre pour expulser ces personnes mais bien la politique qui aboutit à de telles aberrations.

Nous demandons la libération immédiate de ces personnes afin qu’elles puissent retrouver leurs enfants et que leur situation soit réexaminée.

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA