En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Agora VOX | 06/12/2013

Deux poids, deux mesures. Nous vivons dans un pays où l’hypocrisie des médias et du parti socialiste atteint des sommets. Un élu UMP fait une blague de mauvais goût sur les Roms, les politiques de tous bords, y compris le sien, appuyés par les médias veulent sa tête. 3 jours auparavant, des policiers utilisent du gaz lacrymogène pour disperser des femmes et des enfants Roms, pas une seule condamnation et quasiment pas un mot dans les médias.

Lors d’une réunion publique, un élu UMP fait une mauvaise blague à propos des Roms de sa commune : « vous savez ce qu’ils font : ils piquent des câbles électriques et après ils le brûlent pour récupérer le cuivre et ils se sont mis à eux-mêmes le feu dans leurs propres caravanes ! Un gag ! Ce qui est presque dommage, c’est qu’on ait appelé trop tôt les secours ! » .

Les propos sont enregistrés puis diffusés 3 semaines plus tard. C’est le tollé. Tout ce que la France compte de médias reprend les propos en boucle. Le parti socialiste, vent debout multiplie les condamnations : « Cet élu a sali l'écharpe tricolore et n'est plus digne de la porter. Il doit immédiatement démissionner et son parti l'UMP ne plus accepter en son sein des hommes et des paroles qui la déshonorent »

SOS Racisme annonce son intention de porter plainte contre l’élu : "les propos de cette nature et d'une telle violence, particulièrement lorsque ce sont ceux d'un élu de la République, ne doivent jamais être passés sous silence et nécessitent des sanctions fermes".

Pour tous ceux qui n’auraient pas compris, le parti socialiste, SOS Racisme et les médias ne supportent pas qu’un élu UMP, sur le ton de la blague, tienne des propos contre les Roms. Dont acte

Lundi 2 décembre 2013, un squat est expulsé à Lyon. Le bâtiment appartient au Grand Lyon dirigé par Gérard Collomb, icône socialiste qui n’hésite pas une seconde à jeter à la rue, par zéro degré des femmes et des enfants Roms.

Lors de l’expulsion, la police fait usage de gaz lacrymogène contre des femmes et des enfants Roms pour les disperser. (1)

Une femme qui a fait un malaise et deux bébés sont pris en charge par les pompiers.

Une chaîne de télévision tourne des images. Des jeunes présents sur place en soutien des familles appellent l’AFP. A part quelques médias nationaux, l’information passe sous silence. Les images ne sont pas diffusées et l’AFP aux ordres ne traite pas l’information. Seuls des médias locaux relatent les incidents.

Dans l’opposition, le parti socialiste n’avait de cesse de dénoncer la mainmise de Nicolas Sarkozy sur les médias. Mais comparé aux socialistes, Sarkozy est un amateur. On en a une preuve de plus.

Du côté du parti socialiste, pas un mot. Du côté de SOS Racisme, pas un mot.

La gauche moralisatrice bien pensante ne tolère pas les propos « violents » mais les coups de matraques, les coups de pieds et le gaz lacrymogène contre des enfants Roms, pas de problème.

Pour ceux qui n’auraient pas compris, l’utilisation de gaz lacrymogène pour disperser des enfants Roms ne choque ni le PS, ni SOS Racisme, ni les médias. Cela fait parti du fonctionnement normal de la République Hypocrite Socialiste.

Gazer des enfants Roms ne choque pas les socialistes. Vous me direz, il n’y a pas mort d’homme. C’est juste du gaz. Et depuis le temps que Manuel Gaz, ministre de l’intérieur répète à tout le monde que les Roms ont des modes de vie en opposition, qu’ils ne veulent pas s’intégrer, qu’ils ont vocation à retourner en Roumanie. Quand la police décide d’appliquer à sa manière les consignes du patron, vous n’allez pas nous en faire un fromage.

En revanche quand un élu UMP fait une blague de mauvais goût, alors là non. On le fout sur la place publique et on le crame. Il salit la République, il doit démissionner. Tout juste si les socialistes ne lui tendent pas un flingue pour mettre fin à ses jours et laver son honneur.

Non, mais, vous n’avez pas un peu l’impression que ce gouvernement, appuyé par les médias, nous prend pour des imbéciles ? Moi si.

Alors, soit les socialistes sont des grands défenseurs de la minorité Rom, ils dégagent Manuel Gaz et cessent de désigner les Roms comme des boucs-émissaires permanents. Soit ils assument leur politique et ils arrêtent de jouer les vierges effarouchées quand un élu tient des propos qui s’inscrivent dans la droite ligne de leur politique raciste et discriminatoire à l’encontre des Roms.

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA