En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : Médiapart - Agence France-Presse - 04/09/2021

Le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a dit espérer samedi que l’afflux illégal de migrants aux limites orientales de l’Union européenne serve de catalyseur à la mise en place de règles communes en matière de migrations.

M. Schinas s’est rendu samedi à la frontière lituano-bélarusse fragilisée par une forte hausse des flux migratoires illégaux en provenance du Bélarus.

« La situation ici présente n autre message pour nous dans l’Union européenne: qu’il est maintenant grand temps de passer à un cadre européen plus prévisible et plus complet pour la politique migratoire », a déclaré M. Schinas aux journalistes.

« C’est maintenant le moment politique de passer d’une opération de lutte contre l’incendie à une opération architecturale », a-t-il ajouté.

La Commission européenne avait proposé un nouveau pacte sur la migration et l’asile en 2020, afin d’élaborer une politique commune sur ces sujets.

Mais les négociations ont été arrêtées par la pandémie de Covid-19.

L’UE est aujourd’hui de plus en plus préoccupée par l’éventuel afflux migratoire en provenance d’Afghanistan, depuis que les talibans ont pris le contrôle du pays mi-août.

En Lituanie, les migrations illégales ont explosé cette année, le nombre de nouveaux arrivants détectés à la frontière ayant déjà atteint plus de 4.100 personnes, contre seulement 81 pour l’ensemble de 2020.

L’UE accuse l’homme fort bélarusse Alexandre Loukachenko d’avoir orchestré l’afflux de migrants en Lituanie, en Pologne et en Lettonie, en représailles aux sanctions imposées à Minsk par l’UE suite à la répression de l’opposition après le scrutin présidentiel contesté l’année dernière.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP).

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA