En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : Le monde - tribune - 06/09/2021

Saluant l’élan de solidarité qui a accompagné l’arrivée en France de quelque 2 500 Afghans, une centaine d’artistes francophones dont Yael Naim, Maylis de Kerangal, Charlotte Gainsbourg ou Michel Hazanavicius, lancent un appel à accueillir notamment des artistes afghans en danger.

Tribune. Alors que les crispations identitaires empoisonnent le débat public, l’élan citoyen observé ces derniers jours pour accueillir les familles afghanes laisse songeur : des milliers de personnes se disent prêtes à ouvrir leur porte, des dizaines de milliers d’autres rassemblent vêtements, nourriture et fournitures de rentrée.

Cet élan doit être utilisé par la puissance publique pour montrer que la solidarité et l’ouverture sont préférables à la peur et au repli sur soi. Et si nous chantions les louanges des solidaires, au lieu de conforter les méfiants ? Car tout montre, aujourd’hui, que la solidarité et l’engagement sont un levier de mobilisation populaire. Dans chaque salle de théâtre, de concert, d’exposition, nous rencontrons ce public qui confirme cet élan et sa volonté de montrer une nation solidaire.

Lire aussi La Cour nationale du droit d’asile modifie son approche pour les demandeurs afghans

Nous, artistes français, lançons un appel au gouvernement français pour encourager cette mobilisation citoyenne, et pour venir en aide, par tous les moyens dont il dispose, diplomatiques et logistiques notamment, aux artistes afghans en danger. À l’instar des journalistes, des traducteurs, des citoyens afghans qui ont aidé la France et l’Europe, les travailleurs culturels en Afghanistan sont directement menacés.

Une protection internationale urgente et nécessaire

Même avant la prise du pouvoir par les talibans, les travailleurs culturels ont pris de graves risques en décrivant les expériences et en relayant les aspirations des Afghans, avec l’encouragement – et souvent le soutien direct – du gouvernement américain et de la coalition. Aujourd’hui, nombre de nos pairs ne voient pas d’autre choix que de quitter le pays. Qu’ils puissent ou non partir, nous appelons à la protection par la France de tous ceux qui se sont consacrés à la promotion de la liberté d’expression et de la société civile en Afghanistan.

Lire aussi L’indignation d’Ahmad Khan Mahmoodzada, héros des « Cerfs-volants de Kaboul »

Nous demandons au gouvernement, afin de sauver des vies et de tenir les promesses faites aux alliés, collègues et amis afghans, de prendre des mesures immédiates pour faciliter le traitement accéléré des visas et accorder l’asile à tous les Afghans vulnérables, à commencer par les femmes. La simple nature du régime taliban rend cette protection internationale urgente et nécessaire.

Nous appelons les gouvernements de toutes les nations à faciliter la réinstallation des réfugiés afghans en leur offrant asile et aide. En prenant en considération leurs talents et leur diversité, pour en faire une richesse pour leur société d’accueil.

Les moyens de vivre ensemble en paix

Nous demandons aux institutions culturelles françaises de soutenir nos demandes en les communiquant directement aux représentants locaux et nationaux. La destruction de l’art et des artistes n’a jamais été accessoire dans le projet des talibans. Elle est au fondement même de leur idéologie.

Lire aussi Marlène Schiappa : « La France est au rendez-vous de l’accueil des Afghans »

Le patrimoine culturel de l’Afghanistan et de ses artistes sera toujours à la source d’une nouvelle vision pour ce pays et la seule voie vers un avenir viable pour ces citoyens. Ses ethnies différentes avaient trouvé, il y a plusieurs décennies, les moyens de vivre ensemble en paix. Les rêveurs d’Afghanistan doivent survivre coûte que coûte.

Lire aussi L’Afghanistan, cimetière du « nation building »

Nous appelons enfin tous les artistes et citoyens français à continuer d’ouvrir leur porte, et soutenir les initiatives visant à un meilleur accueil. Nous ne pouvons toutes les citer ici, mais elles sont nombreuses à nécessiter votre soutien pour faire de cet accueil une richesse pour notre culture et une fierté pour notre citoyenneté.

Liste des premiers signataires de l’appel: .Jeanne Added, artiste interprète ; Alice Barbe, cofondatrice de Singa ; Luc Barruet, directeur et fondateur de Solidarité Sida ; Marie-Françoise Colombani, journaliste ; Clémentine Deroudille, commissaire d’exposition, réalisatrice ; Maylis de Kerangal, écrivaine ; Albin de la Simone, artiste ; Eddy de Pretto, artiste interprète ; Jérôme Enrico, réalisateur ; Dominique Filhol, réalisateur ; Charlotte Gainsbourg, comédienne ; Michel Hazanavicius, réalisateur ; Gérard Krawczyk, réalisateur ; La Grande Sophie, artiste interprète ; Radu Mihaileanu, cinéaste ; Julien Mignot, photographe ; Caroline Molko, éditrice ; Sarah Moon, photographe, Nagui, animateur ; Yael Naim, artiste interprète; Atiq Rahimi, écrivain et réalisateur ; Tété, artiste interprète ; Reine Willing, fondatrice de l’agence 19-03 ; Zaz, artiste interprète

Pour ajouter votre signature voici le formulaire.

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA