En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : Médiapart - Agence France-Presse - 07/10/2021

Expulsions quotidiennes, tentes lacérées, biens confisqués... La France met en oeuvre une « politique de dissuasion » envers les migrants candidats à la traversée vers la Grande-Bretagne, qui les soumet à une « humiliation et un harcèlement quotidiens », affirme l’ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport jeudi.

Dans le nord de la France, à Calais, Grande-Synthe et leurs environs, où plus d’un millier de personnes vivent toujours dans les zones boisées, des entrepôts désaffectés ou sous les ponts, dans l’espoir de passer vers le Royaume-Uni, la police couple « des expulsions de masse périodiques » avec « des opérations routinières » qui poussent les exilés à se déplacer continuellement « pendant que les agents confisquent les tentes qu’ils n’ont pu emporter avec eux - les tailladant souvent pour qu’elles ne soient plus utilisables - ainsi que d’autres affaires abandonnées », écrit l’ONG.

Ainsi, selon le HRO (Human Rights Observers), une association qui s’est spécialisée dans le suivi de la situation migratoire sur le littoral nord de la France, la police a procédé en 2020 à plus de 950 opérations d’expulsions « de routine » à Calais, 90 à Grande-Synthe, lors desquelles elle a saisi 5.000 tentes et bâches, ainsi que des centaines de sacs de couchage et de couvertures.

« Ces pratiques abusives s’inscrivent dans une politique de dissuasion plus globale des autorités, visant à supprimer ou à éviter tout ce qui pourrait, à leurs yeux, attirer les migrants dans le nord de la France et encourager l’établissement de campements ou d’autres "points de fixation" », déplore encore HRW, qui a enquêté sur place d’octobre à décembre 2020 puis en juin et juillet 2021, interrogeant notamment 60 migrants.

« Rien ne peut justifier de soumettre des personnes à une humiliation et un harcèlement quotidiens », a estimé Bénédicte Jeannerod, directrice pour la France de HRW. « Si l’objectif est de dissuader les migrants de venir dans le nord de la France, ces politiques sont un échec flagrant et plongent les personnes dans une profonde désolation », a-t-elle ajouté auprès de l’AFP.

Sollicité, le ministère de l’Intérieur n’a pas répondu dans l’immédiat.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP).

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA