En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : Médiapart - Agence France-Presse - 08/10/2021

Douze Etats de l’Union européenne, dont l’Autriche, la Grèce, la Pologne et la Hongrie ont demandé à Bruxelles de financer la construction de barrières à leurs frontières pour empêcher les arrivées de migrants, dans une lettre vue vendredi par l’AFP.

« Une barrière physique apparaît comme une mesure de protection des frontières efficace, qui sert les intérêts de l’ensemble de l’UE, pas seulement les Etats membres en première ligne », estiment les ministres de l’Intérieur de ces pays.

Ils soulignent que « la surveillance des frontières n’empêche pas les tentatives de passages illégales », dans un courrier envoyé jeudi au vice-président de la Commission Margaritis Schinas et à la commissaire aux Affaires intérieures Ylva Johansson.

« Cette mesure légitime devrait faire l’objet de financements supplémentaires et adéquats dans le budget européen », demandent les ministres de l’Autriche, la Bulgarie, Chypre, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, la Grèce, la Hongrie, la Lituanie, la Lettonie, la Pologne et la Slovaquie.

Ces pays réclament une « réponse forte pour contrer l’instrumentalisation de l’immigration illégale et les menaces hybrides ».

« Aucun pays tiers ne devrait être en mesure d’utiliser notre système d’asile pour exercer des pressions politiques et faire du chantage à l’UE et ses Etats membres, ou d’exploiter la situation actuelle en Afghanistan », écrivent-ils.

Plusieurs milliers de migrants ont franchi la frontière entre le Bélarus et l’Union européenne, en Lituanie, en Lettonie et en Pologne ces derniers mois, et l’UE accuse le régime de Minsk d’orchestrer ces passages, en représailles aux sanctions européennes.

La Pologne, comme la Lituanie, ont commencé à construire des clôtures de barbelés sur une partie de leur frontière avec le Bélarus. La Hongrie avait quant à elle érigé ce type de barrière à la frontière avec la Serbie lors de la crise migratoire de 2015.

La lettre a été évoquée lors d’une réunion des ministres de l’Intérieur ce vendredi à Luxembourg. En août, la Commission européenne s’était dite « favorable » à l’érection d’une clôture entre Lituanie et Bélarus, tout en indiquant qu’aucun financement communautaire ne serait accordé pour cet ouvrage.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP).

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA