En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

terrains de luttes | 03/11/2014

Cela fait maintenant plus de trois mois que 18 coiffeuses et manucures occupent leur salon, le New-York Fashion, situé au 57 boulevard de Strasbourg, dans le quartier de Château d’eau, à Paris. Avec la CGT, elles dénoncent « leurs conditions de travail contraires à la dignité humaine » et réclament leur régularisation en tant que victimes de « traite d’êtres humains ». Habituellement, ce qualificatif est employé pour les prostituées victimes de réseaux mafieux, pour les mineurs ou pour les personnes handicapées contraintes à la mendicité. Contrairement à la plupart des salariés sans papiers de la restauration, du nettoyage et du BTP qui s’étaient mis en grève en 2008 et 2009, ces femmes récemment arrivées en France ont été employées sans contrat, en dehors de tout cadre légal. Pour comprendre leur revendication, Terrains de luttes revient sur leurs conditions de travail et sur l’histoire de cette lutte qui a commencé début 2014.

Lire la suite.

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA