En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : lanticapitaliste - Édouard Gautier - 06/01/2022

Des postiers sans-papiers travaillant pour deux filiales du groupe La Poste dans le secteur du colis sont actuellement en lutte : depuis le 15 novembre pour les DPD du Coudray-Montceaux (91), depuis le 3 décembre pour les Chronopost d’Alfortville (94).

Devant chacun de ces deux sites, un piquet de grève est tenu jour et nuit. Dans les deux cas, ces travailleurs sont victimes du même système de sous-traitance en cascade (donneur d’ordre, sous-traitant, agence d’intérim) mis en place par La Poste. Ils revendiquent leur régularisation, et donc que le groupe La Poste leur fournisse les documents permettant cette régularisation, et les embauche en CDI.

Même système, même combat

Les travailleurs des deux piquets étant victimes du même système de surexploitation, il était logique que la lutte se mène en commun. Le 15 décembre, l’ensemble des grévistes étaient rassemblés devant le siège de DPD. Une délégation a été reçue au siège de La Poste, situé non loin de là. C’est d’ailleurs assez contradictoire avec les déclarations de cette dernière, qui nie tout lien entre les grévistes et le groupe… Mais c’est bien le résultat du rapport de forces créé par cette mobilisation. Le 21 décembre, une manifestation partait de la poste centrale d’Évry pour rejoindre la préfecture de l’Essonne. Le 29 décembre, une nouvelle manifestation s’est déroulée entre l’agence Chronopost d’Alfortville et l’agence Coliposte de Créteil. Entretemps, les DPD et les Chronopost ont constitué un cortège (massif et dynamique) de postiers sans-papiers dans la manif parisienne de la Marche des solidarités, le 18 décembre.

Prochaine étape, un rassemblement, le 6 janvier, devant le siège de Chronopost. En d’autres termes, pas question de laisser ni l’État ni le groupe La Poste en paix. Et cela continuera tant que les grévistes n’auront pas obtenu satisfaction. Ces derniers sont clairement un exemple de courage et de détermination ; pour l’ensemble des postierEs, au moment où les coups venant de la direction redoublent d’intensité, mais aussi pour l’ensemble du monde du travail, confronté à une période de reculs sociaux sans précédent depuis des décennies.

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA