En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

La Dépêche | 17/06/2015

La police nationale était sur place hier, au 58 avenue Charles de Gaulle, pour expulser un couple de trentenaires et ses deux garçons de 3 et 6 ans, dont un scolarisé à l'école Rochegude. Vers 11h, devant deux policiers et un huissier et malgré la présence de plusieurs membres du réseau éducation sans frontières (RESF), la famille s'est retrouvée sur le trottoir avec ses maigres cartons. Ce couple de demandeurs d'asile, originaire du Kosovo, elle du côté serbe lui du côté albanais, est arrivé en France fin 2012. Ils ont quitté leur pays où les couples formés hors décision parentale sont menacés de violentes rétorsions. Logés jusque-là dans un studio appartenant au Centre d'accueil des demandeurs d'asile d'Albi, ils ont été déboutés de toutes leurs demandes en août dernier.

«Ils font partie des gens que l'on a maintenus sur place après avoir fait toutes les demandes possibles. à la fin des procédures, la préfecture est en droit de les expluser» déplorait hier Manuel Garcia, responsable de RESF 81. La préfecture propose une chambre d'hôtel pour 15 jours à Réalmont, loin des associations albigeoises et de l'école où la famille trouvait assistance. «à l'hôtel ils ne peuvent pas cuisiner, ni acheter de quoi manger, ni venir à Albi pour l'école et les soins de la maman» se révolte Dominique Granier à RESF, à la recherche d'une solution d'urgence pour la nuit. Contactée hier, la préfecture a fait savoir qu'elle ne communiquait pas «sur des cas individuels.»

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA