En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

La Dépêche | 08/10/2015

Crise des migrants - Politique

Conseiller municipal d'opposition de la liste «Pour les Blagnacais», Régis Léonard vient d'écrire à Bernard Keller, maire de Blagnac, pour lui suggérer d'accueillir des réfugiés sur la commune. «De nombreuses familles vivent aujourd'hui des situations de guerre les obligeant à fuir les lieux des combats en abandonnant ce qui était leur vie dans leur pays», explique l'élu. «Pour rejoindre l'Europe, lieu de leur destination, pendant plusieurs mois, ils affrontent sur le chemin, des moments difficiles et souvent dangereux. La situation de ces femmes, de ces hommes et de leurs enfants ne peut nous laisser indifférents. L'état se mobilise, des communes réagissent, des associations apportent leur soutien pour que ces familles puissent trouver, dans leur exil, une vie supportable et des moments apaisés. Blagnac s'est construite et prospère aujourd'hui grâce aux coopérations internationales. Nous devons nous aussi permettre à ces familles réfugiées de guerre de se reconstruire en accédant d'abord à un logement et aux enfants de retrouver le chemin de l'école. Le préfet a dernièrement annulé la vente des anciens logements de la gendarmerie dont la ville est propriétaire. Nous avons ainsi sur notre commune une possibilité d'accueillir plusieurs familles. Je vous demande de tout mettre en œuvre pour réaliser ce projet humain en leur permettant d'accéder à ces logements actuellement inoccupés».

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniereKarine PARROT
«Carte blanche, l'État contre les étrangers»

Le 3 juin 2019 le Cercle des Voisins a invité Karine PARROT à l'occasion de la parution de son livre «Carte blanche, l'État contre les étrangers».
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA