En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

La Dépêche | 01/01/2016

Le Cercle des voisins est une association qui a pour but de dénoncer l'enfermement inutile et inhumain dans les Centres de rétention administratifs, comme celui de Cornebarrieu, et d'aider les personnes pendant leur enfermement et à leur sortie. Nous avons rencontré Michel Plassat, son président.

Dites-nous en plus sur ce Cercle des voisins…

Créé en 2003 sous la forme d'un collectif, le Cercle des voisins est une association depuis 2008 et j'en suis le président depuis un an. Le Cercle des voisins a pour but d'informer de l'atteinte à la dignité et aux droits humains que représentent l'existence et le fonctionnement du Centre de rétention administrative de Cornebarrieu, défendre la libre circulation des personnes et dénoncer le système mis en place pour l'expulsion des personnes privées de papiers.

Que fait-il concrètement ?

Nous essayons d'aider dans la mesure de nos moyens les personnes qui sont mises en rétention par des visites, du soutien au tribunal et lorsqu'elles sont libérées, à leur demande, nous les aidons à rejoindre leur domicile ou l'endroit où elles ont été stoppées dans leur voyage. La plupart du temps, nous les conduisons à la gare Matabiau où elles souhaitent se rendre pour retourner à Calais.

Que souhaitez-vous dénoncer ?

L'absurdité du système ! Les transferts massifs des migrants arrêtés à Calais et déplacés dans les Centres de rétention administrative les plus éloignés possibles est une bonne illustration de l'inutilité de la méthode mise en place, car tous sans exception sont retournés à Calais à leur sortie. Pratiquement tous les migrants transférés sont jeunes (entre 20 et 30 ans) et originaires de pays ou de zones en conflit (Syrie, Irak, Afghanistan, Érythrée, Soudan, Kurdes d'Iran…), ils fuient les guerres et les violences et cherchent à regagner la Grande-Bretagne où ils ont de la famille ou des contacts. La plupart d'entre eux parlent l'anglais mais rarement le français. Depuis fin octobre, environ 120 réfugiés ont été transférés de force au CRA de Cornebarrieu et le Cercle des voisins a pris en charge une cinquantaine d'entre eux.

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA