En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : franceinfo - H.Huet, L.Monfort, N.Berthier, P.Miette - 29/07/2022

Les réactions indignées se multiplient après un nouveau dérapage de Viktor Orbán. Le Premier ministre hongrois, connu pour ses positions anti-migrants, a été encore plus loin en déclarant : "Nous ne voulons pas être une race mixte qui se mélange avec des non-Européens". Ces propos sont jugés inexcusables par Washington et ils exacerbent les tensions avec Bruxelles.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, connu pour ses positions radicales sur l’immigration, a franchi une nouvelle ligne rouge en évoquant son refus du mélange des races. "Nous les Hongrois, nous ne sommes pas une race mêlée et nous ne voulons pas le devenir." Ses propos, tenus devant ses partisans samedi 23 juillet, suscitent de vives réactions. L'une de ses plus proches conseillères a démissionné avec fracas.

Des désaveux de l’étranger

Les États-Unis condamnent également ce discours, jugé antisémite. Viktor Orbán s’est rendu à Vienne (Autriche), jeudi 28 juillet. Le chancelier autrichien a aussi marqué sa désapprobation, mais le Premier ministre hongrois a persisté. Les dirigeants européens sont de plus en plus irrités par ses prises de position. En pleine guerre d’Ukraine, son attitude est jugée conciliante avec Vladimir Poutine. Réélu largement en avril dernier, mais confronté à des difficultés économiques, Viktor Orbán cherche avant tout à plaire à son électorat le plus conservateur.


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA