En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : InfoMigrants - la rédaction - 16/09/2022

La traversée aurait pu leur être fatale. Jeudi, 38 personnes ont été secourues par les garde-côtes britanniques, après le naufrage de leur embarcation au large du Kent, au Royaume-Uni. Certains exilés ont patienté près d'une heure dans l'eau avant que les secours n'interviennent.

Malgré la fin de l’été, une saison plus propice aux traversées, les migrants sont toujours nombreux à prendre la mer depuis le nord de la France. Et ce, malgré les risques encourus. Jeudi 15 septembre, la traversée de la Manche aurait pu être fatale pour un groupe de 38 personnes. Vers 6h heure locale, ce matin-là, leur embarcation s’est dégonflée et a chaviré au large des côtes du Kent, au Royaume-Uni.

Une fois l’alerte donnée, les garde-côtes ont coordonné des recherches pour les retrouver, à l’aide de bateaux, d’un avion et d’un hélicoptère. À leur arrivée sur les lieux du naufrage, près d’une heure plus tard, "certains passagers étaient déjà dans l'eau", écrit GB News

À 7h07, tous ont finalement été secourus, sains et saufs. Ils ont ensuite été emmenés au port de Douvres, a indiqué le ministère de la Défense.

 

Le même jour, 617 personnes réparties dans 14 bateaux ont été sauvées en mer et amenées à Douvres et Dungeness. La veille, aucune traversée n'a été enregistrée, alors que mardi 538 exilés avaient atteint les côtes britanniques.

Des cas d'hypothermie côté français

De l’autre côté de la Manche aussi, les tentatives de traversée ne faiblissent pas. Dans la nuit de mercredi à jeudi, plusieurs opérations de secours ont été menées sur le littoral. À 7h25, les pompiers sont intervenus auprès d’un groupe de ressortissants albanais, dont des enfants de 1 à 6 ans, à Blériot Plage. Certaines de ces personnes "un peu mouillées", d’après Nord Littoral, ont été amenées à l’hôpital de Calais pour des hypothermies légères.

Plus tôt dans la nuit, un autre groupe de 45 exilés – des Afghans, des Iraniens des Soudanais - a été intercepté. "Un Afghan de 22 ans et un Syrien de 18 ans souffraient respectivement d’hypothermie légère et grave. Ils ont été transportés à l’hôpital de Calais", affirme le média. Au cours des tentatives de traversée de cette nuit, un policier a été blessé par un jet de projectile, a fait savoir la préfecture du Pas-de-Calais.

 

Jeudi en début de matinée, les garde-côtes français ont également été sollicités pour secourir 39 exilés en difficulté au large de Calais. Pris en charge par un patrouilleur des douanes, ils ont ensuite été débarqués "au port de Boulogne en milieu de journée", indique la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Le détroit de la Manche est "une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles", explique la préfecture dans un communiqué, qui prévient de la dangerosité du secteur, "notamment à une période où la température de l’eau va se réduire".

>> À (re)lire : Manche : plus de 2 000 migrants arrivent au Royaume-Uni, 300 sauvés côté français

Les risques encourus ne découragent pas pour autant les exilés, en quête d’une vie meilleure au Royaume-Uni. Plus de 28 550 personnes ont déjà tenté de rejoindre les côtes britanniques cette année, selon les chiffres publiés mardi par le ministère britannique de la Défense. Soit un nombre supérieur à celui de 2021, lorsque 28 526 personnes avaient entrepris de traverser la Manche.

Un rapport parlementaire britannique estime que le total d’ici la fin d’année pourrait atteindre 60 000 personnes.

Et aussi

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA