En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Collectif | 27/07/2016

Quand l’État va-t-il enfin pourvoir à ses obligations de protection ?

  • Nuit du lundi 11 juillet 2016 : décès d’une érythréenne de 17 ans sur la rocade portuaire de Calais, percutée par un poids lourd qui a pris la fuite.
    Le week-end du 10 juillet, cette jeune femme s’était enfuie du camp de Steenvoorde, situé à 70 kilomètres de la ville de Calais, pour éviter de subir le démantèlement qui avait été acté par le Tribunal de Grande Instance de Dunkerque au cours de la semaine.
  • Nuit du 20 juillet 2016 : décès d’un jeune réfugié d’origine inconnue sur l’A16. Il aurait été percuté par un véhicule alors qu’il tentait de passer au Royaume-Uni.
  • Nuit du 25 juillet : décès d’un réfugié éthiopien lors d’une rixe sur le camp surpeuplé.
  • Nuit du 26 juillet : décès d’un réfugié soudanais percuté par un véhicule sur la rocade.

Ces décès ont lieu à Calais où les réfugié.e.s continuent d’affluer sur le camp dont la surface a été réduite de moitié par rapport à l’année passée. 7 037 personnes y vivraient selon le dernier recensement associatif ; une promiscuité qui aggrave d’autant plus les conditions de vie déjà indignes.

Ces morts sont les conséquences funestes des décisions politiques ; des politiques qui continuent d’ériger des murs, de démanteler des camps de fortune, et même de filtrer les arrivées pour n’autoriser que les personnes jugées « vulnérables » comme au sein du camp de Grande-Synthe, pourtant le premier en France à être conforme aux normes internationales pour l’accueil des réfugié.e.s.

Ces décès montent à 37 le nombre de décès connu d’une personne réfugiée à cette frontière franco-britannique depuis début 2015. Combien de personnes devront encore mourir pour que nos décideurs prennent la mesure des situations désespérées dans lesquelles elles sont enfermées ?

« Ces morts sont les conséquences funestes des décisions politiques. »

Monsieur ***,
Exilé soudanais décédé dans la nuit du 26 juillet percuté par un véhicule sur la rocade.
Monsieur ***,
Exilé éthiopien décédé dans la nuit du 25 juillet lors d’une rixe sur le camp.
Monsieur ***,
Exilé d’origine inconnue, décédé dans la nuit du 20 juillet percuté par un véhicule sur l’A16.
Madame ***
Exilé érythréenne, décédée dans la nuit du 11 au 12 juillet, percutée par un camion qui a pris la fuite.
Monsieur ***
Exilé afghan, 15 ans, décédé en janvier étouffé dans un camion
Monsieur ***,
Exilé afghan, décédé le 10 février dans des circonstances inconnues
Monsieur ***,
Exilé soudanais, décédé le 2 mars dans sa tente
Monsieur ***
Exilé afghan, 22 ans, décédé le 31 mars percuté par un camion.
Monsieur ***,
Exilé, décédé le 2 avril dans l’accident du camion dans lequel il se cachait.
Monsieur ***,
Exilé pakistanais, décédé le 9 mai sur la rocade Calais percuté par un automobiliste qui ne s’est pas arrêté.
Monsieur ***,
Exilé afghan, décédé le 29 mai percuté par un camion sur l’autoroute.
Monsieur ***,
Exilé, décédé le 4 juillet percuté par un automobiliste sur l’autoroute.

Publié le

27 juillet 2016

signataires

Secours Catholique-Délégation Nord/Lille

Secours Catholique-Délégation Pas-deCalais

Utopia 56

ECNou

La Brique

La Cabane Juridique

Elise Care

Auberge des Migrants

Arras Solidarité Réfugiés

Comité humaniste et résistant

Terre d’Errance Norrent-Fontes

Terre d’Errance Steenvoorde

Emmaüs France

Emmaüs Dunkerque

Emmaüs International

Aide Migrants Soldarité (AMiS) Téteghem

ACCMV minorités visibles (Grande-Synthe)

Comité local du Secours Populaire Français de Vendin et Oblinghem

Médecins du Monde »

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA