En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : le monde - le monde avec AFP - 18/11/2022

Le navire humanitaire a accosté le 11 novembre à Toulon, avec, à son bord, 234 personnes secourues en Méditerranée.

Une semaine après l’accueil du navire Ocean-Viking à ToulonOcean-Vikingl’accueil du navire Ocean-Viking à Toulon, plus de la moitié des rescapés du navire humanitaire, soit cent vingt-trois migrants, ont fait « l’objet d’un refus d’entrée sur le territoire » français, a annoncé le ministère de l’intérieur devant le Conseil d’Etat, vendredi 18 novembre.

Le bateau de sauvetage de SOS Méditerranée avait accosté le 11 novembre dans le port militaire de Toulon, après trois semaines de navigation en quête d’un port d’accueil et un bras de fer entre la France et l’Italie.

Sur les deux cent trente-quatre personnes secourues par le bateau ambulance en Méditerranée, une quarantaine de mineurs isolés ont été pris en charge par l’aide sociale à l’enfance. Les cent quatre-vingt-neuf autres rescapés, tous adultes, ont été placés dans une « zone d’attente » fermée, où ils ont été auditionnés par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Ce dernier devait déterminer du bien-fondé de leur demande d’asile pour qu’ils soient officiellement admis sur le territoire.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Ocean-Viking » : l’arrivée à Toulon est « la fin d’un calvaire de trois semaines »

L’Ofpra a émis « cent vingt-trois avis défavorables » et les personnes concernées « font l’objet d’un refus d’entrée sur le territoire », a déclaré Charles-Edouard Minet, sous-directeur du conseil juridique et du contentieux du ministère de l’intérieur, lors d’une audience de la haute juridiction administrative consacrée à la pertinence de la zone d’enfermement créée par les autorités.

Soixante-six avis favorables

L’agence française de l’asile a « émis soixante-six avis favorables à une admission sur le territoire », a précisé ce représentant du ministère. « Tous ceux avec avis favorable et ceux dont le juge judiciaire a décidé la libération sont orientés vers les dispositifs de l’asile », a-t-on souligné Place Beauvau. Ces personnes seront réparties dans les onze pays européens (dont l’Allemagne, la Finlande et le Portugal) qui s’étaient portés volontaires pour les accueillir après leur débarquement en France.

Toutefois, le ministère de l’intérieur n’a pas précisé si les cent vingt-trois rescapés qui se sont vu opposer un refus d’entrée sur le territoire allaient faire l’objet d’une procédure d’expulsion. En début de semaine, alors que toutes les auditions par l’Ofpra n’étaient pas encore terminées, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, avait affirmé devant l’Assemblée nationale qu’au moins quarante-quatre personnes qui avaient reçu un avis défavorable seraient « reconduites » dans leur pays d’origine « dès que leur état de santé » le permettrait.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Chaos juridique pour les migrants rescapés de l’« Ocean-Viking »

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA