En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Source : La Dépêche - Julie Philippe - 24/07/2017

Une dizaine de militants de sept association de défense des droits de l'homme sont venus soutenir Mouatassime Salah Eddine, 32 ans, au tribunal correctionnel de Toulouse ce lundi après-midi.

Après avoir été détenu 44 jours au centre de rétention de Cornebarieu, l'homme était jugé pour avoir résisté à son expulsion vers le Maroc jeudi soir. Les associations craignent des représailles si l'homme, natif du Sahara Occidental, retourne au Maroc.

Activiste, il a été condamné à huit mois de prison dans son pays pour avoir manifesté en faveur de indépendance du Sahara Occidental. Mais la France ne donne pas l'asile aux Sahraouis et a donc refusé ses différentes demandes. « Les Sahraouis sont torturés, il y a des exactions graves et des procès déguisés », soutient pourtant Gisèle Montaudric de l'association Survie.

« Ce dont j'ai la certitude c'est que toute personne disant son adhésion à la cause sahraoui est sérieusement en danger », a commenté Jean-Baptiste De Boyer, l'avocat de Mouatassime Salah Eddine lors de l'audience. Le tribunal a suivi les réquisitions du Ministère public et a condamné Mouatassime Salah Eddine à deux mois de prison, avec une interdiction de séjour sur le territoire français de deux ans. « Nous avons le sentiment que l'on a voulu le punir pour avoir osé résister et s'opposer aux décisions de l'administration », a réagi Gisèle Montaudric.

JULIE PHILIPPE

 

Il n'est plus possible d'ajouter des commentaires à cet article

IMPORTANT

L'inscription au bulletin hebdomadaire fonctionne à nouveau.
Pour vous inscrire, cliquez sur le bouton "Inscription au Bulletin" en haut à droite des pages.
Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.

Archive

Powered by mod LCA