En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Fermez les Centres de Rétention !

Face à la crise sanitaire, l’enfermement administratif des personnes étrangères doit immédiatement cesser

Les Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.)

 

Lire la lettre au Président      Signer la pétition

 

Source : La Depêche - Marc Centène - 21/3/2018

Face au défi des migrations, de nombreux Gersois ont réagi par la solidarité, avec des réponses locales, spontanées, aujourd'hui rassemblées dans un Collectif Migrations.

Le Gers n'est pas si enclavé que ça : le département connaît, comme les autres, un afflux de migrants. Si les mineurs sont pris en charge directement par le conseil départemental, il reste les autres. Avec des situations d'urgence, comme ces familles qui cherchent un abri sous les ponts d'Auch, à l'hiver 2017… Des situations extrêmes qui ont éveillé bien souvent la solidarité des Gersois. «Ce n'est pas d'aujourd'hui qu'on accueille dans le Gers. Ce sont des personnes avant d'être des étrangers», relevait vendredi 16 mars l'une des représentantes de Réseau Éducation sans frontière 32 (RESF 32), lors d'une réunion officialisant la création d'une Coordination des collectifs migration gersois (CCM 32). Les membres des nombreux groupes, associations ou collectifs, déjà à l'œuvre sur cette question, étaient présents pour expliquer leur démarche, et lancer un appel, dans le cadre des États généraux des migrations ouverts en novembre par 470 organisations en France.

Au centre de leurs préoccupations, la loi adoptée au conseil des ministres en février 2018, «qui instaure un tri entre bons et mauvais migrants», selon le CCM 32. Le collectif proteste contre «une procédure déshumanisée», où les conditions d'obtention de l'asile en France sont dans les faits presque impossibles à réunir, pour des migrants qui ne peuvent pas faire valoir leurs droits, en pratique. Recours accru à l'enfermement, renvoi accéléré pour ceux qui sont déboutés, infractions multipliées… «la liste des atteintes répétées aux droits des personnes est longue».

Le soutien de ces associations très diverses prend des formes multiples : aide juridique, mise au point des dossiers, parrainages républicains, logement, mise en relation avec des associations comme la Croix-Rouge, les Secours populaire ou catholique, etc.

Déjà des dates

Dès ce mercredi 21 mars, le CCM 32 organise une manifestation devant l'école Rouget-de-l'Isle à Auch. Le 28 mars, ce sera à nouveau le cas, avec banderoles, tracts, et conférence d'une avocate spécialisée à l'école Pont-National. Le 24, à Masseube, du théâtre, une audition libre à Mauvezin par le Théâtre de l'Éphémère. Le 7 avril, à la ferme de la culture de Touget, ce sera une manifestation culturelle… Un début, car ces collectifs gersois sont déterminés à ne pas laisser retomber la mobilisation, bien au contraire.

L'actualité du CCM 32 est à suivre sur Facebook à CCM Gers

Le CCM32 > 14 associations, collectifs et groupements de citoyens. Amnesty international 32 ;Attac 32; CCFD Terre solidaire ; Cimade 32 ; Collectif Accueil migrants 32; Collectif Pont National ; Masseube Terre d‘accueil ; Solidarité migrants Portes de Gascogne ; LDH 32 ; RESF32 ; RASF ; Secours catholique ; SOMILO Lectoure ; Un toit pour vivre et échanger Montesquiou


Spécificité gersoise

Le Gers ne fait rien comme tout le monde, et c'est vrai aussi pour l'accueil des migrants, à la surprise des grandes associations nationales, membres de CCM 32. «On n'a jamais vu une mobilisation pareille, assure un représentant de Amnesty International. Ils sont de plus en plus nombreux, et ils arrivent par des canaux inhabituels, hors des structures. Bien souvent, ce sont de simples particuliers qui ont découvert une situation d'urgence tout près de chez eux. Des gens dans la rue, par exemple. Et ils les hébergent, les aident au quotidien…» Des cas semblables se sont ainsi progressivement formalisés en collectifs, en logements remis en état, comme à Lectoure. Avec le soutien actif des municipalités, parfois, comme à Mauvezin.

Marc Centène

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

petition2 Macron
«La santé est un droit universel. Signez pour que tout le monde puisse se protéger et être soigné du Coronavirus.»

M. Macron, votre gouvernement doit être la première barrière au coronavirus

Archive

Powered by mod LCA