En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

rencontre Karine Parrot 3 juin 2019 banniere

17/2/2019 - Nous sommes allés rendre visite cet après midi à un jeune tunisien, que nous appellerons Driss*, d'une trentaine d'année, retenu pour 28 jours.
Avons attendu environ 30 minutes devant le CRA mais le binôme de la PAF était sympa.
Driss n'était pas déprimé comme nous le craignions, il a un peu "digéré" son arrestation.

Il a des qualifications de mécanicien automobile, a travaillé 5 ans chez Volkswagen au bled mais a quitté son pays pour cause économique et politique. Il a travaillé à Paris avec les forains sur les 3 grandes fêtes (Fête à Neu-Neu, Fête des Loges, Foire du Trône) au montage et démontage des manèges, surveillance sécurité et restauration/barbecue (il grillait même des ribs de porc!!!)

Puis, les fêtes finies, Driss est allé à Nantes et un copain lui a indiqué un travail en restauration à Toulouse. Cinq jours après son "embauche"???? , les policiers municipaux sont venus DANS le resto lui demander ses papiers (passeport plus valide depuis un an). Ils l'ont embarqué sans aucune affaire, juste les vêtements qu'il avait sur lui, au point qu'il a dû emprunter un slip à un co-retenu pour pouvoir laver le sien et est resté avec les mêmes vêtements pendant 10 jours (puisqu'une connaissance est allée aujourd'hui récupérer ses affaires restées chez le patron, qui ne répondait pas aux appels téléphoniques de Driss...). Driss nous dit n'avoir jamais vécu ça avant, même au bled! Quelle atteinte à la dignité humaine.

D'après lui, la nourriture est mauvaise. Jamais de pâtes ni de riz (nous constatons au fil de nos diverses visites que ce serait pourtant les aliments les plus adaptés à la majorité des retenus).
Comme Driss est ouvert et avenant, il a l'air de bien communiquer avec ses pairs et nous dit que les policiers de la PAF sont respectueux et le saluent.
Sa fiancée française est à Paris, ne peut pas se déplacer pour le moment pcq elle est en période d'essai pour un travail. Elle pense pouvoir venir pour le prochain JLD.

Driss souhaite à sa sortie, mettre ses papiers en règle (français? tunisien?).
Ce jeune homme est très ouvert, nous avons beaucoup discuté du régime actuel en Tunisie (il est d'ailleurs très tolérant et admet qu'il faille bien une quinzaine d'année pour que la démocratie (de 2011) se mette vraiment en place et que l'économie s'en ressente) et de la cuisine tunisienne et française.
Driss était ravi de notre visite et de nos petites friandises, et nous a embrassé chaleureusement!
Nous retournerons le voir.

(*) Le prénom a été changé.

 


Formation CESEDA

Le Cercle des voisins a proposé deux sessions de formation sur la nouvelle loi CESEDA animées par Maître Benjamin Francos (ADE) les samedi 19 novembre et 10 décembre 2016.
Nous vous proposons ici les vidéos et bandes sonores réalisés lors des séances.

Archive

Powered by mod LCA