En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Fermez les Centres de Rétention !

Face à la crise sanitaire, l’enfermement administratif des personnes étrangères doit immédiatement cesser

Les Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.)

 

Lire la lettre au Président      Signer la pétition

 

“Ils s’en foutent qu’il meurt, y’en a tellement ! J’ai vu le policier qui rigolait.”

 

M. A est ressortissant albanais et vivait en France, près de Paris, depuis une quinzaine d’années, avec sa compagne. “l’Albanie c’est bien, le problème ce n’est pas le pays mais c’est la mafia, c’est un grand problème, alors je suis parti, mais c’est difficile de faire quelque chose ici, de travailler, les papiers, tout ça

J’ai l’impression qu’à Toulouse ils arrêtent beaucoup les sans-papiers. A Paris, c’est plus facile peut-être parce qu’il y a plus de sans-papiers, moi j’ai jamais été contrôlé dans la rue.
M. A n’est sans doute pas perçu de prime abord par les forces de l’ordre comme un “étranger”, il est passé sous le radar des contrôles au faciès pendant plusieurs années.

Après sa levée d’écrou à Seysses où il a passé 3 mois, il a été enfermé au CRA de Toulouse. Il est sous le coup d’une ITF de 3 ans (Interdiction de Territoire Français) prononcée en 2018. Un routing (dans le jargon préfectoral : une place dans un avion pour l’expulsion) était prévu pour le fin novembre 2019.

M. A attend depuis plus d'un mois un vol pour Tirana. Il ne comprend pas pourquoi c’est si long. “J’ai vu au moins 15 albanais expulsés, depuis que je suis là, je comprends pas pourquoi je dois attendre encore, il y en a un qui est arrivé après moi et qui partira avant...

Les ressortissants albanais font l’objet d’une chasse pour expulsion mise en place par le “plan d’action conjoint franco-albanais de juillet 2017 pour lutter contre l’immigration irrégulière albanaise en France.” Il s’agit, selon le communiqué du ministère de l’intérieur français, de " renforcer le nombre d’éloignements d’Albanais en situation irrégulière en France, en délivrant un nombre accru d’obligations de quitter le territoire français et en multipliant le nombre de vols groupés en vue de réadmissions en Albanie.” (1)

Par ailleurs des policiers albanais ont été observés notamment à Toulouse, prêtant main forte aux policiers français. On peut craindre leur infiltration dans les réseaux de personnes de nationalité albanaises afin d’obtenir des informations (2). Cela fait partie de l’accord entre les deux pays qui prévoit le “déploiement d’officiers de liaison albanais au sein des services du ministère de l’Intérieur français dans le cadre d’un accord conclu entre la France et l’Albanie.” (1)

L’Albanie est candidate à l’entrée dans l’UE et semble vouloir jouer les bons élèves pour les éventuelles négociations concernant son intégration. Elle a mis en place 35 000 interdictions de départ pour empêcher l’émigration de ses ressortissants. Les visas pour les albanais ne sont plus nécessaires, mais en retour les accords entre les deux pays ont amené selon les chiffres du ministère de l’intérieur à une diminution de 25% des demandes d’asile en France en 2018, diminution jugée encore insuffisante. (1)

Concernant les conditions de vie au CRA, M. A nous informe de quelques événements récents.

Le 20 novembre, une autre personne retenue avait signalé une tentative de suicide au sein du CRA avec un départ aux urgences. Pour sa part, à la même date, M. A a vu un retenu très malade, tout blanc, allongé au sol mais il ne sait pas pourquoi il était dans cet état. Il nous a mimé les intervenants nonchalants qui ont pris tout leur temps et sont arrivés en sifflotant. “Ils s’en foutent qu’il meurt, y’en a tellement ! J’ai vu le policier qui rigolait.”
Ce retenu a été apparemment brancardé, mais nous ne savons pas s’il a été emmené aux urgences. M. A l'a revu le lendemain recroquevillé, à nouveau au CRA.

Un autre retenu, un jeune homme tunisien de 19 ans, aurait bu un médicament et son cou a gonflé, il ne pouvait plus bouger, il a été emmené aux urgences. Selon M. A, le médecin lui aurait changé le médicament qu’il prend pour dormir. Il a été ramené au CRA le lendemain.

M. A ne prend pas de médicaments mais il tient à nous informer de la façon dont ils sont distribués : certaines personnes en prennent 3 ou 4 fois par jour, “ils appellent les gens pour leur donner, aussi pendant les repas, y’en a qui prennent les médicaments des autres pour se défoncer, ça remplace le shit.” Les psychotropes semblent être distribués facilement par le médecin ce qui permet leur circulation entre retenu.e.s.

Cette situation n’est évidemment pas spécifique au CRA de Toulouse. Suite au drame survenu à Vincennes où Mohamed, un jeune homme de 19 ans, est mort, le témoignage de ses co-retenu.e.s met en cause un cocktail de médicaments donné par le médecin du CRA.

Le témoignage est à lire ici : https://abaslescra.noblogs.org/au-cra-linfirmerie-cest-une-boucherie-un-autre-mort-a-vincennes-ni-oubli-ni-pardon/

D'autres témoignages recueillis parlent de violences policières qui seraient la cause de sa mort : http://cra123vincennes.blogspot.com/2019/12/mourir-19-ans-dans-un-cra-nest-pas.html

Cela montre toute la difficulté pour les citoyens et même pour les des co-retenu.e.s de connaître la vérité. Tout est organisé pour cacher les causes des décès.

Rappelons qu’au CRA de Toulouse, le suicide de Karim Khatar en septembre 2018 est survenu alors qu’il était en souffrance psychique et n’avait pas reçu l’aide nécessaire afin d’éviter ce drame. Depuis l’’enquête judiciaire est bouclée mais n’est pas rendue publique.

https://www.cercledesvoisins.org/blog/index.php/rubriques/activite/comuniques/1114-sucide-de-karim-khatar-communique-de-presse-du-cercle-des-voisins-du-centre-de-retention-de-cornebarrieu

Pour finir, M. A nous rapporte également une situation de provocation et de violence policière vis à vis d’un retenu : “un flic est passé et a fait ça à un noir, (il mime le doigt d’honneur) lui, il s’est énervé, alors ils l’ont jeté au mitard, ils lui ont même pas donné une couverture pour la nuit.

1. https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Rencontre-avec-M.-Sander-Lleshaj-ministre-de-l-Interieur-albanais
2. https://iaata.info/Collaboration-keufs-francais-albanais-3630.html

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

FB IMG 1602173167488On marche vers l’Élysée !

Des sans-papiers marcheront à partir du 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris en une grande manifestation le samedi 17 octobre.

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA